Sages-femmes : la grille indiciaire évolue

30/03/2022 Par Marion Jort
Un décret publié au Journal officiel le 28 mars acte une évolution de l’échelonnement indiciaire des sages-femmes de l’hôpital public. Si ce dernier a été revalorisé, la structure de la grille, elle, n’a pas bougé. 
 

Lundi 28 mars, un décret publié au Journal officiel a acté la revalorisation de la grille indiciaire des sages-femmes de l’hôpital public, valable également pour les professionnels exerçant les fonctions de coordonnateur en maïeutique. Il s'agit de la dernière mesure, promise par le Gouvernement aux syndicats suite à la grève massive des sages-femmes, à entrer en vigueur pour “redonner de l’attractivité à la profession”.  Au total, les sages-femmes ont été revalorisées de 500 euros net mensuels : à la prime du Ségur de 183 euros qu’ont touchée tous les personnels de la fonction publique hospitalière, s’est ajoutée une prime d'exercice médical spécifique de 240 euros net (appliquée au prorata du temps de travail) et désormais, cette augmentation de la grille indiciaire. Cette dernière évolue de 22 points en moyenne ; la valeur du point est fixée depuis 2017 à 4,686025 euros mais devrait être augmentée avant l'été, a promis le Gouvernement.   Sage-femme de premier grade :  1er échelon : indice brut à 541 (+23) 2ème échelon : indice brut à 577 (+29) 3ème échelon : indice brut à 607 (+28) 4ème échelon : indice brut à 631 (+27) 5ème échelon : indice brut à 660 (+28) 6ème échelon : indice brut à 694 (+29) 7ème échelon : indice brut à 732 (+28) 8ème échelon : indice brut à 780 (+28) 9ème échelon : indice brut à 824 (+24) 10ème échelon : indice brut à 880 (+27)   Sage demme de second grade : 1er échelon : indice brut à 676 (+27)  2ème échelon : indice brut à 716 (+27)  3ème échelon : indice brut à 755 (+27) 4ème échelon : indice brut à 795 (+28) 5ème échelon : indice brut à 841 (+27) 6ème échelon : indice brut à 887 (+28) 7ème échelon : indice brut à 929 (+28) 8ème échelon : indice brut à 974 (+28) 9ème échelon : indice brut à 1024 (+29) 10ème échelon : indice brut à 1027 (+12)    Du côté de l’Organisation nationale syndicale des sages-femmes (ONSSF), la présidente déplore une mesure qui entre en application plus de quatre mois après avoir été approuvée par le ministre. “On était payées jusque-là comme des Bac+3. On considère qu’avec cette augmentation de 500 euros par mois, qui est inédite certes, on va être payées comme des Bac+4. On est Bac+5, bientôt Bac+6 donc le compte n’y est toujours pas”, tranche Camille Dumortier, qui appelle le ministère à “poursuivre les efforts”.  

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17