Agnès Buzyn.

#MeToo hôpital : "L'Ordre des médecins a trop souvent protégé les comportements violents", dénonce Agnès Buzyn

Dans un entretien accordé à Paris Match ce jeudi 2 mai, l'ancienne ministre de la Santé s'est exprimée sur le mouvement #MeToo qui ébranle l'hôpital. Un milieu "fermé", "très masculin", où "les harceleurs" sont primés, et les victimes écartées. Elle reproche également l'attitude de l'Ordre, qui "a trop souvent protégé les comportements violents". 

03/05/2024 Par Louise Claereboudt
Violences sexistes et sexuelles
Agnès Buzyn.

"Interne, on me disait souvent : 'ma petite, venez vous asseoir sur mes genoux.'" Dans un entretien accordé à Paris Match, jeudi 2 mai, l'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, désormais conseillère-maître à la Cour des comptes, a confié avoir, elle aussi, été victime d'agissements sexistes à l'hôpital lorsqu'elle était étudiant en médecine, mais aussi lorsqu'elle a été nommée professeure PU-PH. "On a essayé de me faire quitter mon service, j'étais mise au placard."

Un "harcèlement" dont elle avait déjà fait part à Egora en décembre. "Ça a commencé le jour où j’ai été nommée agrégée. Je pense qu’il y avait une part de difficulté à accepter une femme dans une spécialité encore très masculine. On ne m’invitait pas aux réunions, on modifiait mes prescriptions derrière mon dos. J’étais obligée de faire des stratagèmes pour soigner correctement mes malades. Le service devenait finalement dangereux pour eux. Et moi, je n’étais peut-être pas armée pour autant de violence", confiait l'hématologue lors de cette rencontre.

"Il est compliqué de trouver sa place dans un milieu très masculin, où la grossièreté et la vulgarité valorisent une forme de virilité", a-t-elle reconnu dans les colonnes de Paris Match, réagissant à l'émergence du mouvement #MeToo à l'hôpital. "Souvent, l'écosystème local 'sort' les femmes agressées pour les mettre ailleurs. La prime va aux harceleurs qui sont protégés", a dénoncé Agnès Buzyn, pointant "l'omerta" qui règne dans cette "bulle".  

"Chaque fois que je paye ma cotisation, je rechigne"

"J'ai compris que sans féminisation du milieu on n'en sortirait pas", a-t-elle lâché, en racontant la remarque sexiste qu'a faite le représentant des médecins de son hôpital lorsqu'elle est venue lui demander de l'aide. Agnès Buzyn déplore la faible présence des femmes dans "les lieux de pouvoir", malgré la féminisation de la profession. "Dans la loi de santé de 2019, j'avais réclamé la parité à l'Ordre, que je trouve trop masculin. Le président s'est battu pour que je lui laisse plusieurs années pour y arriver. Selon lui, c'était la faute des femmes occupées avec leurs enfants !"

"L’Ordre a trop souvent protégé les comportements violents, que ce soit chez les harceleurs ou chez les charlatans, en attaquant ceux qui les dénonçaient", a-t-elle également vivement dénoncé. Et d'ajouter : "À chaque fois que je paye ma cotisation, je rechigne, tellement je considère plus l’Ordre comme un syndicat que comme une instance déontologique."

Dans cet entretien, elle a également visé l'Académie de médecine. "Une instance qui compte si peu de femmes n'est légitime sur aucun sujet !", a-t-elle lâché. "Est-ce que les membres masculins se rendent compte à quel point ils sont 'has been' ? C'est un entre-soi qui se coopte entre hommes. Je veux la parité partout !"

[avec Paris Match

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

5 commentaires
Photo de profil de Gilles Rodaro
17 points
Médecine générale
il y a 2 mois
Bravo encore une fois pour la position courageuse du PrBuzyn qui ne pratique pas la langue de bois et va à l'essentiel. J'en profite pour saluer toutes les mesures concrètes qu'elle a fait passer le t...Lire plus
Photo de profil de Jean Yves Crouzy
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 2 mois
Complètement d'accord, je n'ai jamais été personnellement témoin de comportements sexistes quand j'étais interne à l'Hôpital et je m'y serai opposé; que les langues se délient et que l'on soit sévère ...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 2 mois
j'ai beau me forcer je n'arrive pas à la plaindre!...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17