Manifestation des assistants de régulation médicale le 7 septembre devant le ministère de la Santé

30/08/2023 Par Marion Jort
Urgences
Vignette
Des représentants des assistants de régulation médicale (ARM), opérateurs du Samu en grève dans les trois quarts du territoire pour réclamer notamment une "revalorisation" salariale, appellent à se rassembler le 7 septembre devant le ministère de la Santé, ont-ils annoncé mercredi.
 

A ce stade, "les ARM de 73 Samu (sur les 100 que compte la France) sont en grève illimitée", selon un communiqué de l'Association française des assistants de régulation médicale, l'une des deux principales organisations pour cette profession. "N'ayant aucune nouvelle de M. (Aurélien) Rousseau, ministre de la Santé, l'Afarm appelle les ARM à se mobiliser le 07 septembre 2023 à 11h00", devant le ministère. Débutée le 3 juillet, la grève se voit peu car les ARM grévistes sont généralement assignés par l'administration. Dans une période de fortes tensions aux urgences, où les autorités enjoignent aux patients "d'appeler le 15" en premier recours, les ARM doivent faire face à un important surcroît d'activité, et sont "épuisés", dénonce l'Afarm.

Ils réclament une "reconnaissance" de cette "pénibilité", notamment via une prime mensuelle de 100 euros que touchent déjà les professionnels des autres structures d'urgences, et des précisions sur de nouvelles grilles, promises par les autorités. "On est en sous-effectifs, le problème est que nos écoles ne sont qu'à moitié remplies (...) Aujourd'hui, un ARM fait jour, nuit, week-end, met quelque part sa vie de côté, pour 1.300 euros", a dénoncé mardi sur BFM Lyon Alexandre Maluga, coprésident de l'Afarm. "On attend toujours (la) réponse (d'Aurélien Rousseau) malheureusement. Il n'y a aucune date de fixée, hormis par la directrice de la DGOS, qui souhaiterait nous voir fin septembre", a-t-il ajouté. Dans un courrier au ministre de la Santé, le président d'Action Praticiens Hôpital, Jean-François Cibien, appelle lui aussi à leur accorder immédiatement cette "prime de risque" qu'ils réclament. "Les ARM, c'est le coeur, c'est la rotule de notre système de régulation. Ils ont une fonction particulière qui, en quelques années, a pris beaucoup d'ampleur (...) Je considère qu'une partie de (leurs) revendications sont légitimes et on va y travailler dans les toutes prochaines semaines", avait promis mi-août le ministre de la Santé, sans préciser à quelles revendications il faisait allusion. [avec AFP]    

Vignette

1 commentaire
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 9 mois
y aura-t-il de la casse de magasins?...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17