Pourquoi l'Hôpital américain de Paris casse ses prix | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pourquoi l'Hôpital américain de Paris casse ses prix

C'est la crise à l'Hôpital américain. La baisse de fréquentation des patients étrangers, qui représentaient habituellement 40% des recettes, a entraîné une perte d'exploitation de 15 millions d'euros. L'établissement a donc décidé de baisser ses prix "de manière significative jusqu’à la fin de l’année" pour toucher une nouvelle patientèle moins aisée.  

L'Hôpital américain de Paris (situé à Neuilly), établissement privé non conventionné (sauf pour la chimiothérapie, l’imagerie et la dialyse), a décidé de baisser ses prix "de manière significative jusqu’à la fin de l’année, soit une baisse de 20 %", indique au Figaro son directeur général, le Pr Robert Sigal, afin d’"accroître l’accessibilité", et de casser l’image "d’hôpital des riches" qui lui colle à la peau. 

"Nous sommes avant tout un établissement d’excellence", justifie le Pr Sigal. "Dans la tradition américaine forte de protection du patient, nous avons une double accréditation : l’une de la Haute Autorité de santé, comme tous les établissements français, l’autre de son équivalent américain la "Joint Commission" qui nous impose 1800 critères", souligne-t-il.

Créé en 1906 pour la communauté américaine alors fort nombreuse à Paris, l’établissement reste ainsi "le seul hôpital civil à être accrédité hors du sol américain", précise le Pr Sigal. 

[Avec lefigaro.fr

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…