Manque de places, de personnel et de matériel : la FHP se mobilise face au Covid-19 et appelle à la solidarité  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Manque de places, de personnel et de matériel : la FHP se mobilise face au Covid-19 et appelle à la solidarité 

Alors que plus de 4.600 personnes sont en réanimation en France à cause du Covid-19, quel rôle pour l’hospitalisation privée ? Si elle a peu été sollicitée au début de la crise, elle est désormais pleinement mobilisée aux côtés de l’hôpital public, surchargé, et de la médecine de ville. Le président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée, Lamine Gharbi, appelle d’ailleurs tous les établissements à une solidarité nationale et interprofessionnelle.  

 

C’est tout un système de santé qui est mis à rude épreuve face à l’épidémie de coronavirus. Dès les premiers cas en France, de nombreux médecins hospitaliers ont alerté sur le manque de place dans les services de réanimation et d’équipements, de masques de protection notamment. Résultat plus d’un mois après : les services de l’hôpital public débordent et le manque d’équipements cristallise toujours autant de critiques.  

Olivier Véran et Édouard Philippe ont annoncé ce samedi 28 mars un investissement massif dans les masques de protection et les tests de dépistage. Au total, un milliard de masques ont été commandés à la Chine notamment et le ministre de la Santé a annoncé que la France allait monter en régime pour réaliser des tests avec “50.000 tests par jour” d’ici la fin du mois d’avril. Cinq millions de tests ont été commandés.  

Face à la “guerre contre le coronavirus”, l'État a ainsi assuré mettre tous les moyens de côté “coûte que coûte”... Mais du côté de l’hospitalisation privée, Lamine Gharbi, président de la FHP, a longtemps exhorté le Gouvernement à réquisitionner les établissements privés. “Alors que les capacités hospitalières publiques sont dépassées, les établissements privés restent sous-utilisés. En effet, un grand nombre de lits qui ont été libérés dans les cliniques restent vides”, explique-t-il à Egora.  

“La réponse sanitaire appelle une coordination et une coopération nationale entre toutes les structures hospitalières publiques et privées”, écrit-il d’ailleurs ce lundi 30 mars dans un communiqué. Il lance donc un appel à la solidarité nationale et interprofessionnelle : “J’appelle les professionnels de santé encore disponibles, dans les cliniques privées et ailleurs, à répondre au plus vite aux demandes de solidarité lancées par les régions les plus en difficulté. Une mobilisation totale, qui dépasse les statuts ou les modes d’exercice professionnels, est plus que jamais indispensable !”, alerte-t-il.  

 

4.000 lits en réanimation pour les patients atteints de Covid-19 

Beaucoup de professionnels de santé ont dénoncé,...

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…