Suicide d'un médecin après 78 heures de travail : la direction de l'hôpital mise en cause | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Suicide d'un médecin après 78 heures de travail : la direction de l'hôpital mise en cause

Le 16 mars 2014, cette anesthésiste de 37 ans s'était suicidée dans sa chambre de garde du CH de Châteauroux. Son mari et son fils poursuivent aujourd'hui la direction de l'hôpital. L'affaire était jugée vendredi 23 février par le tribunal des affaires sociales. Elle n'avait pas laissé de lettre mais pour ses proches, seules ses conditions de travail peuvent justifier son geste. Dans la nuit du 15 au 16 mars 2014, cette jeune anesthésiste de 37 ans, mère d'un garçon de 3 ans, s'est suicidée dans sa chambre de garde...
9 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…