Fausse médecin généraliste : un deuxième patient est décédé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Fausse médecin généraliste : un deuxième patient est décédé

Elle a travaillé entre le mois de mai et le mois de septembre dans un centre de santé de Saône-et-Loire. Une fausse médecin généraliste serait à l'origine de deux décès de patient. Le premier était décédé en octobre dernier après plusieurs mois de coma. Un second homme serait également mort en octobre, après quatre mois passés à l'hôpital.

 

Un deuxième patient de Samantha Avril, fausse généraliste de Montceau-les-Mines est décédé. Ludovic Blatnik, un octogénaire, est mort le 14 octobre dernier après avoir passé quatre mois à l'hôpital de Chalon-sur-Saône. Sa famille avait porté plainte le 24 septembre contre Samantha Avril.

Jean-Marc Gauthier, 67 ans, autre patient de la fausse généraliste, était également décédé en octobre. Il avait consulté Samantha Avril pour des douleurs et des difficultés à respirer et cette dernière avait arrêté la médication prescrite par le cardiologue du patient. Après quelques jours, il avait pris 5 kilos. Il avait finalement dû être emmené aux urgences par le Samu. Placé dans un coma artificiel, il est intubé puis héliporté à Dijon avant d’être hospitalisé à Chalon, où il a été opéré des reins avant de succomber.

La fausse médecin a été suspendue puis mise en examen en septembre. Le centre de santé qui l'employait a rapidement fait le lien entre son employée et une alerte lancée en 2019 par l'Agence régionale de santé qui mettait en garde contre une jeune femme prétendant être infirmière alors qu'elle n'en avait pas le diplôme. Selon le Journal de Saône-et-Loire, la jeune femme vouait en effet un fort intérêt pour le milieu médical.

En détention provisoire depuis le 25 septembre dernier, la fausse médecin devrait sans doute voir les chefs d’accusation évoluer. À ce jour, elle est mise en examen pour blessures involontaires par manquement délibéré (ITT inférieure à 3 mois), mise en danger de la vie d’autrui, faux et usages de faux administratifs, et exercice illégal de la médecine.

La justice instruit toujours l'affaire et devra déterminer s'il existe un lien entre les prescriptions de Samantha Avril et la mort de ces deux personnes.

[Avec le jdsl.com et bienpublic.com]

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…