Son patient tombe dans le coma : une généraliste soupçonnée de ne pas avoir de diplôme | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Son patient tombe dans le coma : une généraliste soupçonnée de ne pas avoir de diplôme

Une généraliste qui travaillait depuis le mois de mai dans un centre de santé de Saône-et-Loire a été suspendue ce lundi 21 septembre. Elle est soupçonnée d’avoir exercé la médecine sans diplôme. L’épouse d’un patient, aujourd’hui dans le coma, l’accuse de “prescriptions hasardeuses”, causant la détérioration de l’état de santé de son époux. 

 

Le 2 août dernier, Jean-Marc Gauthier, 57 ans, se rend au centre de santé de Filiéris, à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) pour des douleurs et des difficultés à respirer. Il est alors reçu en consultation par une généraliste, installée dans les lieux depuis le mois de mai. Alors que le patient est à risque et souffre de problèmes cardiaques, la praticienne l’ausculte brièvement, selon l’épouse de ce dernier, et stoppe un de ses traitements prescrit par son cardiologue : une pilule qu’il prend quotidiennement depuis plusieurs semaines.

Quelques jours plus tard, Jean-Marc Gauthier revient consulter la généraliste : ses chevilles ont entre-temps enflé et il a pris 5 kilos. La praticienne, âgée de 35 ans, demande alors au patient de reprendre la même pilule qu’elle avait proscrite la semaine précédente. Mais deux jours plus tard, au vu de la détérioration soudaine de l’état de santé de son mari, Régine Gauthier, son épouse, contacte le Samu.

“A son arrivée aux urgences, il avait les poumons et le cœur plein d’eau”, raconte-t-elle au Journal de la Saône-et-Loire.  Placé dans un coma artificiel, il est intubé puis héliporté à Dijon avant d’être hospitalisé à Chalon où il se trouve toujours “dans un état lamentable”, selon sa petite-fille. Et malgré une opération des reins qui se serait bien déroulée, son état demeure incertain.

 

“Elle ne savait pas faire les gestes de base”

Pour la famille du patient, le diagnostic de la généraliste du centre de santé est la cause de la détérioration de son état de santé. “Selon d’autres médecins qui suivent Jean-Marc, il aurait suffi de lui prescrire rapidement un diurétique et on n’en serait pas là, assure la famille. Il aurait probablement eu d’autres problèmes, mais beaucoup moins graves. Cette dame n’avait pas les compétences et n’a pas su le gérer.”

Lundi, la direction du centre de santé a pris la décision de suspendre la médecin, soupçonnée d’avoir exercé sans diplôme. En effet, la structure a fait le lien entre son employée et une alerte lancée en 2019 par l'Agence régionale de santé qui mettait en garde contre une jeune femme prétendant être infirmière alors qu'elle n'en avait pas le diplôme.

“Elle ne savait pas faire les gestes de base : stéthoscope ou tension”, raconte...

13 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…