L'anesthésiste "empoisonneur" de Besançon avait demandé à retravailler pendant le confinement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L'anesthésiste "empoisonneur" de Besançon avait demandé à retravailler pendant le confinement

Interdit d'exercer, le Dr Péchier, anesthésiste bisontin accusé d'avoir empoisonné 24 patients avait demandé une modification de son contrôle judiciaire pendant le confinement. Il voulait renforcer l'équipe des médecins dans un centre de régulation du SAMU, à Poitiers. Sa demande a été rejetée.

Mis en examen pour 24 empoisonnements, dont neuf mortels, le Dr Péchier avait demandé en mars dernier à pouvoir repratiquer la médecine expliquant vouloir prêter main forte dans un centre de régulation du SAMU à Poitiers.

Sa demande avait été refusée par les juges d'instruction. Selon eux, il n'y avait pas assez d'éléments sur le lieu et la manière dont il comptait exercer. Les magistrats estimaient aussi que ça n'était pas "opportun", sachant que l'anesthésiste est soupçonné d'avoir empoisonné des patients. Ils craignaient que l'autoriser à exercer génère un trouble à l'ordre public et suscite l'incompréhension chez les victimes.

Les victimes ont effet jugent la démarche indécente. "C'est une tentative d'utiliser l'actualité dramatique" a dénoncé Maître Berna, l'avocat d'une vingtaine de parties civiles.

[Avec Francebleu.fr]

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…