Affaire Le Scouarnec : un médecin avait donné l’alerte en 2006 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Affaire Le Scouarnec : un médecin avait donné l’alerte en 2006

Près de 250 plaintes ont été déposées et 350 victimes identifiées dans l’affaire dite “Joël Le Scouarnec”
Un médecin psychiatre a révélé à la cellule investigation de Radio France avoir alerté la direction de l’hôpital de Quimperlé dès 2006 sur ses doutes concernant le Dr Joël Le Scouarnec, le chirurgien accusé par 350 personnes d’actes de pédophilie. Son alerte aurait pu éviter des dizaines de victimes. 
 

Près de 250 plaintes ont été déposées et 350 victimes identifiées dans l’affaire dite “Joël Le Scouarnec”, ce chirurgien digestif de Charente-Maritime, soupçonné de multiples agressions sexuelles et actes de pédophilie. 

Pourtant, des dizaines de victimes auraient pu être évitées, selon le témoignage d’un médecin psychiatre spécialisé en criminologie à l’hôpital de Quimperlé, ancien collègue du Dr Le Scouarnec. Il raconte à Radio France avoir été “troublé”, à cette époque, par une “série d’indices”. Alors qu’il présidait la commission médicale d’établissement de l’hôpital, il apprend que Joël Le Scouarnec avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour détention d’images pédopornographiques quelques mois plus tôt par le tribunal de Vannes. D’après ses carnets noirs et le décompte réalisé par la cellule investigation de Radio France, il aurait agressé 69 victimes après sa première condamnation en 2005. 

Ce n’est pas tout. Dans un long témoignage, le psychiatre se souvient également d’une complication pendant une opération avec une enfant sur laquelle le chirurgien “s’enfuit et refuse d’expliquer ce qu’il s’est passé aux parents”, de son attitude étrange lorsqu’il défend “bec et ongles” l’un de son collègue accusé de viol sur des patientes, par la suite condamné à 18 ans de prison. 

“J’ai fait prévenir le conseil de l’Ordre par un collègue et j’ai fait part de mes doutes à des personnes-ressources de l’hôpital. J’ai mis par écrit le strict minimum. Mais oralement, c’était assorti d’explications de texte beaucoup plus catégoriques sur la dangerosité de Joël Le Scouarnec”, témoigne-t-il dans Ouest France. Le médecin prévient également...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…