Interdiction définitive d'exercer et sursis, peine confirmée en appel pour le médecin de la police | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Interdiction définitive d'exercer et sursis, peine confirmée en appel pour le médecin de la police

Interdiction définitive d'exercer et sursis, peine confirmé en appel pour le médecin de la police
Accusé d'agressions sexuelles sur 7 patientes, un médecin-inspecteur de la police du Grand Est vient de voir sa peine d'interdiction définitive d'exercer et de prison avec sursis confirmée en appel.  

En mai dernier, le tribunal correctionnel de Reims avait condamné ce médecin mosellan, en poste à Metz où il était rattaché au ministère de l’Intérieur, pour avoir pratiqué, par surprise, des palpations des seins et des testicules lors de visites médicales d’aptitude, en préalable notamment à l’entrée à l’école de police.  

Sa culpabilité n'a été reconnue seulement pour les sept femmes qui s'étaient portées partie civile, alors que deux jeunes hommes avaient aussi porté plainte pour des palpations un peu trop poussées des testicules. 

Il écope donc d'une interdiction définitive d'exercer et une peine d'un an de prison avec sursis. Il devrait se pourvoir en cassation.  

[Avec estrepublicain.fr

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…