Réforme de la Paces : les kinés finalement intégrés aux études de santé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Réforme de la Paces : les kinés finalement intégrés aux études de santé

Les kinés viennent finalement d’être fixés sur les modalités de leurs parcours d’études
Grands absents de la réforme des études de santé présentée le 5 octobre par la ministre de la Santé et la ministre de l’Enseignement supérieur, les kinés viennent finalement d’être fixés sur les modalités de leurs parcours d’études. 

 

Rien n’est encore officiellement validé, mais les contours de la réforme des études de santé pour les kinés se dessinent. Les voies d’accès seront ainsi identiques à “MMOP” (Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie) : via une année de L.AS ou via le PASS (voir lire aussi) tout en conservant la spécificité de l’accès via une licence 1 de Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) ou licence 1 de sciences et technologie de la santé. 

 

 

Les futurs kinés seront donc reçus sur dossier à la fin de l’année en fonction d’une moyenne qui sera établie par chaque faculté. Pour ceux qui n’auraient pas atteint la moyenne plancher, l’option d’un oral - comme pour la MMOP - fait partie des pistes envisagées. 

Le temps presse puisque les voeux d’orientation sur Parcoursup ouvrent le 20 décembre. Pourquoi cela tarde-t-il autant ? D’abord parce que le texte a fait l’objet d’intenses discussions entre la représentante du ministère de l’Enseignement supérieur et le syndicat. Mais aussi parce que “notre arrêté doit passer par deux conseils principaux pour être validé. A la fois par le Conseil de l’enseignement supérieur et de la recherche qui se réunira le 16 décembre et par le Haut Conseil des Professions Paramédicales qui se réunira le 10 décembre. Sans cela, le texte ne peut être publié au Journal officiel”, explique Hadrien Thomas, président de la Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie (FNEK). “On risque d’avoir Parcoursup qui affiche des informations et la publication au Journal officiel quelques jours après."

Le syndicat presse les ministères de finaliser l’arrêté afin de répondre aux nombreuses questions des futurs étudiants qui affluent en cette période. Le texte devrait être officiellement finalisé d’ici la fin de la semaine.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…