Paces : le numerus clausus médecine 2018, fac par fac [INFOGRAPHIE] | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Paces : le numerus clausus médecine 2018, fac par fac [INFOGRAPHIE]

Un arrêté publié au Journal officiel fin décembre fixe le numerus clausus de médecine à 8205 places pour 2018, soit 81 de plus que l'année précédente. Ce sont les facs de Lyon, d'Aix-Marseille et des Antilles qui tirent leur épingle du jeu.

Après avoir connu une forte hausse en 2017 (+448 places), le numerus clausus des études de médecine continue d'augmenter, doucement mais sûrement. Un arrêté daté du 27 décembre 2017 octroie 81 places supplémentaires pour 2018.

A l'issue des épreuves terminales de l'année 2017-2018, 8205 étudiants de Paces seront donc admis en 2ème année de médecine. Sachant qu'ils sont 59 753 à être inscrits cette année, le taux d'admission culmine à 13.73%.

Parmi ces 8205 places, 354 seront attribuées en priorité à des étudiants empruntant la voie de l'alter-Paces, admis directement en 2ème année de médecine.

 

Lire aussi: Cruauté de la PACES : les étudiants balancent leur enfer

 

L'an passé, Lyon et Paris avaient comptabilisé à elles seules 221 places supplémentaires. Cette année, les facs parisiennes restent à 1634 places, tandis que Lyon décroche encore 15 places supplémentaires, pour arriver à 542, derrière Lille (588 places pour 2 facs). La fac d'Aix-Marseille et la fac des Antilles auront chacune 10 places en plus, Montpellier 8, Reims 6, tandis que la Guyane, Brest, Besançon, Saint-Etienne et Grenoble en obtiennent 5.

Le détail, fac par fac, sur notre carte.

 

[avec legifrance.gouv.fr]

Télécharger les documents  : 
6 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…