Des maires interdisent aux habitants de tomber malade par arrêté | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Des maires interdisent aux habitants de tomber malade par arrêté

Face à la pénurie de médecins et aux difficultés d'accès aux soins en zone rurale, une dizaine de maires de la Sarthe ont signé un arrêté municipal symbolique interdisant de tomber malade.
Face à la pénurie de médecins et aux difficultés d'accès aux soins en zone rurale, neuf maires de la Sarthe ont signé un arrêté municipal symbolique interdisant de tomber malade.
 

Dans l'arrêté, les maires précisent qu'il "est interdit de vouloir bénéficier d'un accès urgent aux soins pour toute pathologie sur le territoire de la commune" ainsi que d'avoir "un accident ou un malaise grave sur le territoire de la commune" ou encore de "naître avec des problèmes de santé sur le territoire de la commune".

Les édiles souhaitent ainsi tirer la sonnette d'alarme alors qu'une étude de la Drees a montré que près de 4 millions de personnes vivent dans des déserts médicaux en France. "C'est la survie de notre territoire qui est en jeu. Il faut que le Gouvernement prenne à bras le corps le problème", a plaidé Dominique Dhumeaux, président de l'association des maires ruraux de la Sarthe et maire de Fercé-sur-Sarthe. Celui-ci regrette que personne ne se soit emparé du sujet : "Nous, les maires, sommes seuls."

 

70.000 Sarthois sans médecin traitant

Départ à la retraite de nombreux généralistes (4 départs pour 2 installations), fermeture du SMUR du Bailleul, menace sur la néonatologie à l’hôpital du Mans, dégradation des urgences des hôpitaux de Saint-Calais et du Bailleul, fermetures de lits… la liste des difficultés rencontrées dans le département s'allonge.

"Notre département occupe la triste première place concernant le refus des médecins généralistes d’accepter de nouveaux patients. À ce jour, près de 70 000 Sarthois sont sans médecin référent, c’est-à-dire sans solution pour obtenir un rendez-vous auprès d’un médecin", déplore Dominique Dhumeaux.

L'association des maires ruraux de la Sarthe propose plusieurs solutions pour améliorer l'accès aux soins : réduire la liberté d'installation des généralistes, développer la télémédecine ou inciter les internes en dernière année de médecine à s'installer en zone rurale.

 

[avec La Maine Libre et AFP]

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…