Sauvetage dans l'Himalaya : l'urgentiste raconte

30/01/2018 Par F. Na.
Témoignage

C'est un sauvetage hors du commun qui a été mis en place pour sauver l'alpiniste française Elisabeth Revol. La rescapée de l'Himalaya devrait arriver ce mardi en France, après des premiers soins à Islamabad.

Les secouristes ont dû gravir 1 200 mètres de nuit, par une route difficile des hauteurs de l'Himalaya pour sauver une vie, celle d'Elisabeth Revol. Dimanche dernier, l'alpiniste française a été conduite à l'hôpital d'Islamabad au Pakistan. Son compagnon de cordée, Tomek Mackiewicz n'a pu être secouru. Dès le début de la descente, Elisabeth Revol avait alerté : Tomek souffre d'ophtalmie des neiges, de gelures et présente des signes d'œdème cérébral. Le lendemain, il ne peut plus avancer. L'alpiniste doit abandonner son compagnon pour sauver sa vie.   Diagnostic sur photos   Après cinq jours à très haute altitude, par des températures ressenties de -40, la rescapée a été suivie à distance par l'urgentiste et fondateur de l'Institut de formation et de recherche en médecine de montagne (Ifremont), Emmanuel Cauchy. "Il était déjà presque trop tard pour le traitement", a confié le médecin qui a pu s'entretenir avec Elisabeth Revol peu après son sauvetage. La jeune femme "était un peu dans l'euphorie d'avoir survécu et fait preuve d'une sacrée force" a indiqué le médecin qui a... effectué un diagnostic sur photos, par visio-conférence. Il ne cache pas la gravité de ses engelures, aux mains, mais surtout aux pieds. "On a limité les dégâts mais le pronostic n’est pas très bon, explique le médecin. Tous les orteils du pied gauche sont atteints. C’est un peu moins grave au niveau des mains. Au mieux on récupère tout. Au pire on enlèvera le bout des doigts."   Prostavasine   A l'Ifremont, les chercheurs ont développé un traitement contre les gelures : la prostavasine, qui permet de diminuer le risque d'amputation par deux. Mais le produit n'est pas disponible au Pakistan. Le Dr Cauchy a cherché un produit équivalent et envoyé un protocole par e-mail aux médecins d'Islamabad. Elisabeth Revol doit être rapatriée aujourd'hui en France, et hospitalisée à Sallanches, en Haute-Savoie. L'établissement est spécialisé dans les pathologies de montagne. [Avec Ledauphine.fr, Francetvinfo.fr et Liberation.fr]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17