Arrêts de travail : six médecins généralistes du Tarn mis sous accord préalable

27/12/2023 Par Aveline Marques

Le verdict est tombé "quelques heures avant Noël", déplore l'antenne départementale de MG France. Sur les 9 généralistes du département du Tarn risquant une mise sous accord préalable (MSAP) de leurs prescriptions d'arrêts de travail, six ont finalement été sanctionnés. Dénonçant un "harcèlement politico-administratif", le syndicat a lancé une pétition.   Alors qu'au total, 300 généralistes en France risquent une procédure de MSAP, le couperet est tombé pour 9 généralistes du Tarn, considérés comme de forts prescripteurs d'indemnités journalières. "Quelques heures avant Noël", six d'entre eux ont appris par un courrier recommandé que leurs prescriptions d'arrêts de travail devront désormais être avalisées par le médecin-conseil de la CPAM, et ce durant trois à quatre mois. Convoqués en novembre devant la commission des pénalités financières, qui doit rendre un avis sur la MSAP, les généralistes mis en cause "ont pu exposer les valeurs qui fondent leur engagement, leur prise en compte de l’intérêt du patient avant tout, l’utilité thérapeutique de l’arrêt de travail, les difficultés à soigner et les délais de plus en plus longs dans un système de santé en voie d’effondrement, la souffrance morale dans le monde du travail et dans la société de manière générale", relate le Dr Théo Combes, représentant MG France dans le département, qui vient de lancer une pétition en soutien aux généralistes mis sous tutelle.

Le syndicaliste pointe la "détermination de la commande politique et financière sous-jacente à cette campagne", justifiée par la forte augmentation des dépenses d'IJ. Il alerte : "Cette maltraitance institutionnelle pousse logiquement les médecins généralistes à l’abandon de leur métier". D'après les derniers chiffres de la Cnam communiqués à Egora, sur les 1000 médecins ciblés au départ, plus de 400 ont été mis sous objectifs (MSO) tandis que la procédure n'a pas été poursuivie pour un quart des médecins.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

11 commentaires
Photo de profil de Yves Adenis-Lamarre
3,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 6 mois
Depuis 1994 avec les lamentables, ineptes et rapidement supprimées RMO de Mr Juppé, donc depuis 30 ans, les politiques ont été incapables de résoudre l’équation de l’augmentation du coût des soins ass...Lire plus
Photo de profil de Thierry Lemoine
2,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 6 mois
Je suis stupéfait que 400 confrères aient pu accepter la MSOP, se condamnant ainsi à une amende certaine de plusieurs milliers d'euros, les objectifs étant simplement inatteignables ​sauf si une très ...Lire plus
Photo de profil de Stephane  L
174 points
Débatteur Renommé
il y a 6 mois
La chasse est ouverte pour assurance maladie Et il cache rarement la jubilation de se faire un professionnel de santé libéral Les médecins ont la marge de pouvoir se déconventionner c’est un plus ...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17