Grève des libéraux : "c’est franchement pas le moment" dénonce Patrick Pelloux

27/12/2022 Par M.G.
Patrick Pelloux, président de l’association des médecins urgentistes de France a exprimé son incompréhension face à la grève des médecins libéraux cette semaine, alors que la situation dans les hôpitaux et notamment dans les urgences est actuellement “épouvantable” et “dramatique”.

  Patrick Pelloux était l'invité de Bmftv ce mardi 27 décembre matin. Le président de l’association des médecins urgentistes de France est revenu sur les conditions difficiles dans les hôpitaux en cette fin d’année. “C’est pas qu’on est saturé, on est sursaturé”, confie-t-il. “Cette nuit, il n’y avait plus un lit de réanimation disponible sur Paris et sur la petite couronne, c’est vous dire la situation dramatique qu’on vit”, poursuit l’urgentiste. Il déplore le manque de personnel dans les hôpitaux, le manque de moyen, les écarts salariaux “considérables” entre la médecine de ville, la médecine privée et l'hôpital. Dans un contexte tel, il dénonce également la grève des médecins généralistes, en cette fin d’année. “C’est franchement pas le moment, alors qu’on est dans une situation épouvantable", reconnaît-il. Patrick Pelloux veut réformer le système de santé. "Ça ne peut plus fonctionner comme ça ! On paye de plus en plus les médecins qui sont de plus en plus éloignés des malades. C’est-à-dire qu’on a valorisé la téléconsultation, qui est une erreur monumentale. Et on n’a pas valorisé les médecins qui vont au domicile”, regrette-t-il.  Le Dr, Marc Noizet, président de l'association Samu-Urgences de France rejoint l'avis de son confrère, en s'opposant également à cette grève qui "arrive au pire des moments". "Depuis 15 jours, on observe une augmentation excessivement importante, que je qualifierais presque de vertigineuse, de l'activité dans les centres" du Samu, regrette-t-il au micro de France Bleu Alsace.

Le Ministre de la santé, François Braun s'est lui aussi "fermement" opposé à cet appel à la grève. "Alors que notre système de santé affronte une situation exceptionnelle, compte tenu notamment de la triple épidémie qui se poursuit partout en France, cela fait peser une pression accrue sur des hôpitaux et services d'urgences qui se trouvent déjà dans une situation critique", a-t-il souligné. Le Ministre a salué la décision des syndicats, MG France, CSMF et Avenir spé, qui, eux, n'ont pas "appelé à faire cette grève". François Braun fera un point avec l'ARS, le CHU et les fédérations hospitalières sur la situation, ce mardi 27 décembre "en fin de journée". [Avec bfmtv.com et AFP]

Vignette
Vignette

Les négociations conventionnelles entre les médecins et l'Assurance maladie doivent-elles reprendre?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Oui

Pas de négociation , pas de convention . Pas de convention , les médecin ayant les patientèles les plus fragilisées et les patient... Lire plus

0 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne





La sélection de la rédaction

Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17