Contraception masculine : diverses options, pas toujours validées | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contraception masculine : diverses options, pas toujours validées

Une meilleure répartition de la charge mentale est à l’ordre du jour en matière de contraception. Mais, en dehors du préservatif et de la vasectomie, la contraception masculine est encore en cours d’investigation. Ce thème a été abordé lors du 115ème congrès de l’Association Française d’Urologie, qui s’est déroulé du 17 au 20 novembre 2021 à Paris. Envisager une solution masculine à la contraception est parfois indispensable, en particulier quand la femme ne tolère plus sa contraception hormonale, que celle-ci lui est contre-indiquée, ou que les hormones lui font peur...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…