Covid-19 : effets variables des antipsychotiques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Covid-19 : effets variables des antipsychotiques

Une étude rétrospective, présentée au congrès digital de l’Encéphale (20-22 janvier 2021), suggère que la chlorpromazine réduit l’impact de l’infection Covid-19 tandis que la clozapine l’augmente. Une action antivirale a été rapportée pour la chlorpromazine (Largactil) contre le Sars-CoV-1, le Mers-CoV, puis récemment in vitro contre le Sars-CoV-2 (1), notamment sur des cellules pulmonaires humaines grâce à une collaboration entre l’équipe de l’hôpital Sainte-Anne de Paris et l’Institut Pasteur (2). A l’inverse, plusieurs équipes ont décrit une possible augmentation du risque d’infection par Covid-19 chez des patients traités par clozapine...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…