Le rein de l’enfant sensible à la pollution | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le rein de l’enfant sensible à la pollution

Des études récentes suspectent l’implication de polluants atmosphériques ou contenus dans l’eau dans l’apparition d’anomalies rénales pédiatriques. Une session du congrès de la Société française de pédiatrie (2 au 4 novembre), a permis de faire le point sur les données actuellement disponibles. « Le rein de l’enfant est particulièrement impacté par l’environnement », a expliqué le Dr Justine Bacchetta (Hôpital mère-enfant, Bron). Cet organe est, en effet, une cible idéale des toxiques, car le flux rénal représente 20 à 25 % du débit cardiaque ; ce qui amène facilement ces...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…