Vaccin AstraZeneca : l’ANSM confirme un risque thrombotique très rare | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Vaccin AstraZeneca : l’ANSM confirme un risque thrombotique très rare

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) confirme, dans son dernier point de pharmacovigilance (26 mars 2021), un risque thrombotique "très rare" associé au vaccin AstraZeneca contre le Covid. Selon ce sixième bilan, 29 cas de troubles thromboemboliques sont survenus avec ce vaccin depuis le début de la vaccination, sur plus de 1 430 000 injections réalisées au 18 mars 2021. 16 cas ont été rapportés au cours de la dernière semaine d’étude (du 12 au 18 mars). La majorité sont survenus dans les 15 jours suivant...
46 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…