Les cellules endothéliales circulantes pour prédire le risque d’infarctus | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les cellules endothéliales circulantes pour prédire le risque d’infarctus

On connaît les calculateurs permettant en pratique courante d’évaluer le risque cardiovasculaire théorique d’un individu en fonction de son sexe, de son âge, de ses habitudes de vie et de divers paramètres cliniques et biologiques. Et peut être disposera-t-on demain d’un test sanguin bien plus précis, notamment pour gérer des situations aiguës, car permettant de prédire le risque imminent d’infarctus par rupture de plaque, cela par comptage des cellules endothéliales circulantes. Les cellules endothéliales tapissent l’intérieur des vaisseaux sanguins ; et dans le sang circulant, on peut identifier des progéniteurs...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…