ESC 2020 : l’espoir du mavacamten, dans la cardiopathie hypertrophique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

ESC 2020 : l’espoir du mavacamten, dans la cardiopathie hypertrophique

Une amélioration très nette en termes de capacité fonctionnelle, de gradient sous-aortique, et de symptômes a été observée dans l’étude Explorer-HCM. Pouvant impliquer des facteurs génétiques, la cardiomyopathie hypertrophique (CMH) atteint environ une personne sur 500 et se traduit par une hypertrophie ventriculaire gauche avec contractilité excessive. Dans la forme obstructive, le passage du flux sanguin du ventricule gauche vers l’aorte peut être altéré. Les symptômes sont variables, parfois restreints, dans d’autres cas à type de dyspnée, de douleur thoracique, de palpitations, de fatigue, de syncope. Le remodelage ventriculaire gauche...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…