Filtration glomérulaire et albuminurie pour prédire le risque cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Filtration glomérulaire et albuminurie pour prédire le risque cardiovasculaire

Les taux sanguins des lipides et les chiffres tensionnels sont de bons éléments pour prédire le risque cardiovasculaire (RCV) mais la prédiction pourrait être améliorée par d’autres éléments, en particulier ceux reflétant la fonction rénale. Ce n’est guère surprenant quand on sait que plus d’un patient sur deux souffrant d’insuffisance rénale mourra de maladie cardiovasculaire avant même que son insuffisance rénale soit parvenue à un stade terminal, sans que le lien entre maladie rénale et maladie cardiovasculaire soit précisément connu. Kunihiro Matsushita (département d’épidémiologie, Bloomberg) et coll. ont analysé les...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…