Le taux de LDL cholestérol chez les adultes ayant une maladie coronarienne reste trop élevé

01/08/2023 Par Pr Philippe Chanson
Cardio-vasculaire HTA Endocrinologie-Métabolisme
Vignette
Les adultes souffrant de coronaropathie ont un risque particulièrement élevé d’événement cardiovasculaire secondaire. Le contrôle des lipides est une stratégie prouvée pour diminuer ce risque.

Une étude américaine a estimé la qualité du contrôle lipidique chez les adultes américains ayant une maladie coronarienne à partir des données du National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES). Sur les 25 531 participants de l’enquête NHANES (janvier 2015 – mars 2020), 5 862 participants de plus de 20 ans, qui avaient eu des dosages à jeun, ont été identifiés dont 472 avaient une maladie coronarienne. Après pondération, 6.6 % des adultes rapportaient avoir eu une maladie coronarienne. L’âge moyen était de 64.5 ans et 40.5 % étaient des femmes. Chez les adultes qui rapportaient une maladie coronarienne, 67.9 % recevaient un traitement par statines et 6.4 % recevaient de l’ézétimibe. Le cholestérol LDL moyen ajusté à l’âge était de 0.94 g/l (IC 95 % = 0.90 à 0.98). 73.5 % (68.2 – 78.8) des participants avaient un LDL cholestérol ≥ 0.7 g/l et 88.1 % (83.6 – 92.6 %) avaient un LDL cholestérol ≥ 0.55 g/l. Chez les adultes qui rapportaient avoir eu une maladie coronarienne et qui recevaient des statines, 4.2 % recevaient aussi de l’ézétimibe. Le LDL cholestérol moyen ajusté à l’âge chez les adultes ayant une maladie coronaire et recevant une statine était de 0.82 g/l (0.76 – 0.87) et 65.2 % (56.9 – 73.5 %) des adultes coronariens avaient un LDL cholestérol ≥ 0.7 g/l et 83.3 % (76.5 – 90.1 %) avaient un LDL cholestérol ≥ 0.55 g/l. Chez les adultes ayant une pathologie coronaire qui ne recevaient pas de statine, 10.9 % recevaient de l’ézétimibe avec un LDL cholestérol moyen ajusté à l’âge de 1.2 g/l (1.12 – 1.28) avec 91 % (86 – 96.1 %) ayant un LDL cholestérol ≥ 0.7 g/l et 98.2 % (96.5 – 99.9) ayant un LDL cholestérol ≥ 0.55 g/l. En conclusion, il n’est finalement pas si fréquent que les adultes ayant une maladie coronaire atteignent les cibles de LDL cholestérol recommandées puisque presque ¾ des participants n’obtiennent pas la cible des recommandations américaines et 9/10 celles des recommandations européennes. Le taux d’utilisation des statines était aussi sous optimal.

Vignette

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17