Prévention des suicides : le rôle du chanteur Stromae décrypté par la science

05/02/2022 Par Clément Guillet
Psychiatrie
Selon une étude autrichienne, une chanson de rap aurait permis d’éviter des centaines de suicides aux Etats-Unis, prouvant ainsi la réalité de "l’effet Papageno".

"J’ai rencontré des fans qui me disaient 'Ta musique m’a sauvé la vie. Tu as sauvé ma vie', expliquait le chanteur Logic dans une interview. Le pouvoir que j’ai en tant qu’artiste m’a marqué, alors que je n’essayais de sauver la vie de personne. Mais qu’est-ce qui peut arriver si j’essayais réellement ?" L’un de ses tubes porte le titre "1-800-273-8255", le numéro de Lifeline, la ligne d’appel d’urgence et de prévention des suicides aux Etats-Unis. Cette chanson a été un succès commercial avec un milliard d’écoutes sur Spotify et plus de 430 millions de vues sur Youtube. Dans son clip, on voit un jeune homme avoir des idées suicidaires avant de surmonter cette crise en appelant le numéro anti-suicide. Publiée dans le British medical Journal, une étude récente autrichienne (Niederkrotenthaler T. et al, 21 novembre 2021) démontre que la diffusion de cette chanson puis le passage de l’artiste aux cérémonies des MTV Music Awards et des Grammy Award ont été suivis d’une hausse considérable des appels sur la Lifeline : 9 915 appels en plus ont été passés, soit une augmentation de 6,9%. Mais plus important, encore, le taux de suicide a baissé 5,5%, c’est-à-dire qu’il y a eu 245 suicides en moins dans les jours qui ont suivi la diffusion et les cérémonies.   Imitation : effet Werther L’effet des suicides médiatisés sur le taux de suicide a déjà été démontré de longue date : c’est l’effet Werther. Lors de la publication du suicide d’une star (Marylin Monroe ou bien Dalida) le taux de suicide dans la population générale peut augmenter significativement par effet d’imitation. Ce phénomène porte le nom du livre de Goethe Les Souffrances du Jeune Werther. Suite à la publication de ce livre en 1774, il a été constaté une épidémie de suicides, certains s’habillant comme le héros ou laissant le livre à côté de leur cadavre. Un exemple récent : dans les mois qui ont suivi le suicide de l’acteur Robin Williams en 2014, ce sont 1 800 suicides en plus aux Etats-Unis qui ont été recensés, avec une nette majoration dans la tranche d’âge de la star.   Prévention : effet Papageno "Ces découvertes sont vraiment d’une importance cruciale pour la prévention du suicide", explique le Dr Thomas Niederkrotenthaler, psychiatre et auteur de l’étude sur le morceau du rappeur Logic. "Elles soulignent qu’une histoire d’espoir et de résilience peut avoir un fort impact sur les populations, les incitant à chercher de l’aide et réduisant ainsi le nombre de suicides." Ce professeur autrichien avait déjà démontré qu’il existait un effet inverse à l’effet Werther, qu’il a nommé l’effet Papageno. Selon lui, les récits médiatiques de stars ayant surmonté leur crise suicidaire feraient baisser le nombre de suicides, toujours par effet d’imitation en illustrant les stratégies d’adaptation et de coping possible. Ce phénomène porte le nom du personnage de l’opéra La Flûte enchantée de Mozart dans lequel l’oiseleur Papageno, sur le point de se suicider, est interrompu par trois angelots qui lui rappellent les forces dont il dispose. En illustrant comment certaines stars ont surmonté leur crise suicidaire, l’effet Papageno permet de mobiliser les ressources intérieures des patients et leur permet de mieux faire face à leurs crise suicidaire. Même s’il faudrait garder le conditionnel, car la causalité n’est pas démontrée, c’est la première fois que ce phénomène est constaté avec une telle ampleur. Les études sur le sujet sont plutôt rares et concernent surtout des idées suicidaires plus que les suicides. "L’un des problèmes des chercheurs dans ce domaine est que les histoires d’espoir et de résilience reçoivent bien moins de couverture médiatique que les histoires de mort par suicide", explique Thomas Niederkrotenthaler.   Bientôt un effet Stromae ? Le suicide concerne 10 000 personnes en France chaque année. D’où l’importance de sa prévention qui passe aussi par l’effet Papageno. Récemment, le chanteur Stromae a, lui aussi, évoqué ses idées suicidaires et de façon spectaculaire en direct devant plus de 7 millions de téléspectateurs du journal télévisé de TF1. Suite à la question de la présentatrice du JT, il a entonné une de ses chansons L’enfer, dans laquelle il aborde frontalement sa dépression et ses idées suicidaires. Une manière pour le téléspectateur de se projeter dans ce qu’a vécu et surmonté l’artiste ? "Cette identification positive permet de donner de la visibilité au suicide, mais aussi à toute la thématique de la santé mentale, sans romantisation ni glorification", explique dans Le Monde Léonore Dupanloup, responsable communication, prévention et sensibilisation média au sein de l’association Stop Suicide. Niveau effet Papageno, Stromae aura-t-il le même effet que le rappeur Logic sur le taux de suicide ? En France, un numéro national de prévention du suicide est le 3114.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17