Le régime et l’exercice ont-ils un impact favorable sur les douleurs des genoux chez les patients obèses ou en surpoids ?

05/01/2023 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme
Les programmes de perte de poids et d’exercice qui ont obtenu du succès dans des essais académiques ont-ils le même effet dans la vraie vie ? Afin de déterminer si l’adaptation à une intervention basée sur le régime et l’exercice dans un contexte communautaire s’accompagne d’une réduction statistiquement significative de la douleur des genoux en comparaison d’un groupe témoin, à 18 mois de suivi, une étude randomisée a été menée dans des comtés urbains et ruraux de Caroline du Nord.

  Il s’agissait d’hommes et de femmes âgés de plus de 50 ans ayant une arthrose du genou et qui étaient en surpoids ou obèses (IMC ≥ 27). 823 sujets ont été enrôlés entre mai 2016 et août 2019 et le suivi s’est poursuivi jusqu’en avril 2021. Les patients étaient assignés de manière randomisée soit à un groupe d’intervention avec régime et exercice (n = 414), soit à un groupe témoin dans lequel ils étaient simplement surveillés (n = 409) et cela pendant 18 mois. Le critère d’évaluation principale était la différence entre les groupes dans le score WOMAC (Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index) de douleurs des genoux, allant de 0 (aucune douleur) à 20 (douleur très sévère) et cela pendant 18 mois. Il y avait des critères d’évaluation secondaire, en particulier le poids. Sur les 823 patients randomisés, d’âge moyen 64,6 ans, 77% étaient des femmes et 80% ont fini l’étude. A 18 mois de suivi, le score de douleur WOMAC ajusté moyen était de 5 dans le groupe régime et exercice (n = 329) alors qu’il était de 5,5 dans le groupe de suivi habituel (n = 316), donnant une différence ajustée de -0,6 (IC 95% = -1 à -0,1 ; p = 0,02). Sur sept des critères d’évaluation secondaires, cinq étaient significativement meilleurs dans le groupe intervention en comparaison avec les témoins. Le changement moyen du poids corporel au cours des 18 mois chez les patients ayant des données disponibles était de -7,7 kg (8%) dans le groupe exercice et régime (n = 289) et de -1,7 kg (2 %) dans le groupe suivi habituel (n = 273), donnant une différence moyenne de -6 kg (-7,3 à -4,7). Il y a eu 169 effets secondaires graves, aucun n’était lié à l’étude. Il y a eu 729 effets secondaires dont 4% étaient liés à l’étude avec en particulier 10 blessures corporelles (9 dans le groupe régime et exercice et 1 dans le groupe suivi habituel), 7 tensions musculaires (6 dans le groupe exercice et régime et 1 dans le groupe suivi) et 6 chutes (toutes dans le groupe exercice et régime). Chez les patients ayant une arthrose du genou et un surpoids ou une obésité, l’exercice et le régime, en comparaison avec un suivi habituel, conduit à une réduction statistiquement significative mais minime dans les douleurs du genou sur 18 mois. L’importance de cette différence, en termes de douleur, entre les groupes est d’importance clinique plus qu’incertaine.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
7 débatteurs en ligne7 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17