Incident avec un patient : les essais du vaccin d'Oxford en "pause"

10/09/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Les essais mondiaux de phase III actuellement en cours sur le vaccin d'Oxford et AstraZeneca contre le coronavirus (AZD1222) ont été momentanément stoppés du fait de l’observation d’un événement de sécurité chez un patient.
 

Le laboratoire précise qu’un seul participant aux essais est concerné, mais que cette « pause volontaire » est apparue nécessaire pour « permettre à un comité indépendant d’analyser les données de sécurité » liées à cet événement survenue au Royaume-Uni. « Il s'agit d'une mesure de routine qui doit être prise chaque fois qu'un événement inexpliqué est détecté dans l'un des essais afin d’en garantir l'intégrité» précise le laboratoire. Cet événement fera donc l’objet d’un « examen indépendant » afin de l’interpréter, avant d’envisager la poursuite de l’essai. « Nous mettons tout en œuvre pour réaliser l’examen de ce cas unique dans les meilleurs délais afin de minimiser tout impact potentiel sur le calendrier des essais, assure AstraZeneca. Nous nous engageons à assurer la sécurité de nos participants et à respecter les normes les plus élevées dans la conduite de nos essais ». Le vaccin en cours d’étude est basé sur l’utilisation d’une version atténuée d'un adénovirus qui contient le matériel génétique de la protéine de pointe (ou protéine spike) caractéristique du virus Sars-CoV-2. Pour Pascal Soriot, directeur général du groupe : « Cette pause temporaire est la preuve concrète que nous sommes guidés par ces principes, alors qu'un événement unique sur l'un des sites où a lieu l’essai est en cours d’évaluation par un comité d'experts indépendants. Ce comité nous guidera pour définir quand les essais pourront reprendre, afin que nous puissions poursuivre nos travaux dès que possible pour fournir ce vaccin à grande échelle, de manière équitable et sans profit pendant cette pandémie ». Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a cependant jugé jeudi encore possible d'avoir un vaccin contre le Covid-19 disponible d'ici la fin de l'année, malgré la pause dans les essais de son projet mené avec l'université d'Oxford. « Nous pourrions encore avoir un vaccin d'ici la fin de l'année, début d'année prochaine », a déclaré Pascal Soriot, lors d'une conférence en ligne organisée par le groupe de médias Tortoise et selon des propos confirmés par un porte-parole d'AstraZeneca.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17