Enfants asthmatiques et allergiques : la rentrée, une période à risque

08/09/2023 Par Marielle Ammouche
Allergologie
La Gregory Pariente Foundation (GPFD) alerte sur les risques particuliers liés à la rentrée scolaire pour les enfants et les adolescents atteints d’asthme et/ou d’allergies.
 

On constate chaque année une nette augmentation des cas chez les jeunes de moins de 15 ans lors des deux premières semaines de la rentrée, se matérialisant par une augmentation des appels et passages aux urgences et des hospitalisations. Ainsi, selon les données de SOS Médecins et du réseau Oscour (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences), en 2022, entre la semaine 35 et la semaine 36, on a observé une hausse des cas de +82% (SOS médecins), +169% (Urgences) et +33% (Hospitalisations). A cela, 3 causes principalement : l’arrêt fréquent du traitement de fond pendant les vacances, une recrudescence des épisodes d’infections virales respiratoires lors de la reprise de la vie en collectivité, et une exposition à certains allergènes à l’école et au collège. La GPFD appelle donc à une vigilance particulière pour prévenir ces risques. Il s’agit d’être "encore plus attentifs aux signaux d’alerte témoins que l’asthme n’est plus contrôlé", de s’assurer de l’observance, que ce soit un traitement de fond anti-asthmatique ou un traitement anti-allergique, et ce dès que possible avant la rentrée scolaire. Il s’agit aussi d’éviter tout risque d’exposition à des allergènes à l’école et au collège. Ce risque "est important mais encore trop mal connu, détaille la GPFD… Les jeunes doivent s’en prémunir en évitant de partager le même porte-manteau, de se frotter aux vêtements de leurs condisciples lors de bousculades dans les escaliers ou les couloirs, par exemple, deux causes de transfert des allergènes. Ceux qui utilisent les bus scolaires doivent être encore plus vigilants en raison de la présence d’acariens, de moisissures et même de traces de produits de nettoyage faute d’une bonne ventilation". Enfin, les enseignants et surtout le personnel de l’infirmerie doivent être spécifiquement informés de l’asthme/allergie de l’élève.

Vignette
Vignette
1 commentaire
7 débatteurs en ligne7 en ligne
Photo de profil de Anne Yven
2,5 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 9 mois
En fait si on suit le raisonnement: le milieu extérieur est hautement allergène et tout doit être fait pour en soustraire l'enfant ou ado suspecté d'allergie:une vie d'enfant bulle, quoi, épanouissant...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17