Covid : vers une autorisation européenne des vaccins visant Omicron

01/09/2022 Par Marielle Ammouche
Infectiologie

L’Agence européenne du médicament (EMA) vient d’autoriser deux vaccins à ARN messager contre le Covid de nouvelle génération, qui sont plus adaptés au variant Omicron.   Ces deux nouveaux vaccins (de Pfizer-BioNTech et de Moderna), sont bivalents, ciblant le sous-variant BA.1 d’Omicron, en plus de la souche originale du Sars-CoV-2. Les vaccins ont été adaptés pour mieux répondre à l’évolution épidémique et aux souches virales circulant actuellement. Les 2 vaccins peuvent être utilisés dès 12 ans, en rappel 3 mois après la dernière dose d’un vaccin Covid. « Les vaccins adaptés peuvent élargir la protection contre différentes variantes et devraient donc aider à maintenir une protection optimale contre le Covid-19 à mesure que le virus évolue » a déclaré l’EMA, dans un communiqué. Les études effectuées ont montré l’efficacité de Comirnaty Original/Omicron BA.1 et Spikevax Bivalent Original/Omicron BA.1 sur le plan de la réponse immunitaire. Celle-ci est apparue, en effet, plus élevée qu’en cas de rappel avec le vaccin ne ciblant que la souche originale. Et les effets secondaires observés étaient comparables à ceux observés avec les vaccins originaux (légers et de courte durée). « Les avis positifs rendus aujourd'hui par l'Agence européenne des médicaments sur les deux premiers vaccins à ARNm adaptés aux variants, de BioNTech-Pfizer et Moderna, sont importants pour protéger les Européens contre le risque probable de vagues de contaminations automnales et hivernales », a déclaré la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides. « Nous devons être prêts à affronter un autre hiver avec le Covid-19 », a-t-elle ajouté. Ces deux avis vont maintenant être transmis à la Commission européenne qui prendra la décision finale. « D'autres vaccins adaptés incorporant différentes variantes, tels que les sous-variants Omicron BA.4 et BA.5, sont actuellement en cours d'examen par l'EMA ou seront soumis prochainement » a ajouté l’EMA.  La veille, les autorités sanitaires américaines avaient autorisé, la version bivalente des vaccins contre le Covid-19 de Pfizer-BioNTech et de Moderna, qui visent, eux, spécifiquement les lignages BA.4 et BA.5 du variant Omicron. Ils peuvent être administrés en rappel après une primovaccination ou un premier rappel, après un délai de 2 mois. Le vaccin de Pfizer-BioNTech est indiqué dès 12 ans ; celui de Modern, à partir de 18 ans. « Alors que nous nous dirigeons vers l'automne et que nous commençons à passer plus de temps à l'intérieur, nous encourageons fortement toute personne éligible à envisager de recevoir une dose de rappel avec un vaccin bivalent Covid-19 pour fournir une meilleure protection contre les variantes actuellement en circulation » a déclaré le commissaire de la FDA, Robert M. Califf. Les vaccins utilisant spécifiquement BA.4 et BA.5 n'ont, pour le moment, été évalués que dans des études pré-cliniques sur des animaux. Pour leur autorisation, la FDA s’est fondée notamment sur des essais cliniques menés pour évaluer la version BA.1 des vaccins adaptés. Cette version du vaccin de Moderna a déjà été autorisée au Royaume-Uni mi-août.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17