Covid-19 : La vaccination contre le pneumocoque non recommandée chez les sujets à risque

14/04/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
La Haute autorité de Santé (HAS) ne recommande pas de réaliser en urgence une vaccination anti-pneumococcique pour les personnes à risque de Covid-19.
 

Ces dernières semaines, certaines voix se sont élevées pour suggérer l’intérêt de vacciner les patients à risque de Covid-19 contre le pneumocoque, l’idée étant d’éviter une surinfection. La Haute autorité de Santé (HAS) a donc décidé de se saisir de cette question. Dans un avis datant du 9 avril, elle ne recommande pas cette vaccination du fait que « le vaccin contre le pneumocoque ne confère aucune protection contre les pneumonies induites par le virus Sars-CoV-2, et que les études publiées n’ont pas identifié de risque de surinfection par le pneumocoque chez les cas de Covid-19 », contrairement à ce qui est décrit pour la grippe. Cette recommandation est d’autant plus nécessaire qu’il existe actuellement des tensions d’approvisionnement avec ce vaccin. En conséquence, et comme précisé dans un précédent avis, les vaccinations qui n’ont pas été réalisées chez les individus âgés de plus de 2 ans, « peuvent être différées jusqu'à la levée des mesures de confinement ». Et le rattrapage vaccinal anti-pneumococcique ne doit pas être entrepris en urgence pendant cette période, même pour les populations à risque. « Seule la vaccination obligatoire des nourrissons de moins de 2 ans par le vaccin conjugué Prevenar doit être maintenue » précise l’autorité de santé. Elle rappelle, en outre, qu’en cas de persistance de la situation de pénurie au-delà des mesures de confinement, « elle a émis des recommandations temporaires en cas de pénurie en décembre 2017. Les populations prioritaires y sont définies ainsi que le schéma vaccinal à entreprendre ».      

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17