Congrès CFA 2017 - Le cannabis, un nouvel allergène ?

16/05/2017 Par Marielle Ammouche
Allergologie

Des allergies croisées avec des fruits et légumes apparaissent et sont difficiles à détecter.

L’allergie au cannabis n’est pas une nouveauté puisqu’elle a été décrite pour la première fois en 1971 avec la publication d’un premier cas d’allergie au Cannabis Sativa (chanvre indien), IgE dépendante. Ce qui est nouveau est l’apparition, depuis quelques années (2007) du « syndrome cannabis-fruit et légumes », qui correspond à des allergies croisées. En effet, le principal allergène du cannabis est le Can s 3. Cet allergène est particulièrement stable, résistant à la chaleur, et demeure fonctionnel dans le tractus gastro-intestinal. Il peut donc entrainer des réactions généralisées (urticaire, dyspnée et anaphylaxie) ; et peut également induire un syndrome oral. Or, il possède une structure chimique proche d'allergènes présents dans la famille des rosacées (pêche, pomme, cerise), la noisette, la tomate et parfois les agrumes (orange, pamplemousse). Plus récemment, a été démontrée une sensibilisation au cannabis pouvant engendrer une réactivité croisée avec des céréales, des boissons alcoolisées (bière et vin), le latex d’Hévea et le tabac. En outre, il semble que ce "syndrome cannabis-fruits et légumes" puisse aussi résulter d’une exposition passive au cannabis. Un patient sensibilisé au cannabis est donc susceptible de présenter une réaction à la consommation de nombreux aliments. La difficulté réside aussi au niveau diagnostique dans le fait que les patients sont plutôt réticents à admettre l’utilisation du cannabis. Cependant, il ne faut pas hésiter à se poser la question d’une sensibilisation au cannabis, d’autant que celles-ci semblent en forte augmentation ces dernières années. Le diagnostic repose sur le dosage des anticorps IgE spécifiques chanvre, des tests cutanés avec la matière primaire et des tests d’activation de basophiles. Des tests de provocation ne sont pas évidemment permis.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17