Combien gagne un médecin ?

06/01/2020
Vous allez devenir médecin généraliste ou spécialiste ? Voici les revenus des médecins, en exercice libéral et en hôpitaux

 

Revenu moyen des médecins en libéral

Avec des honoraires de plus de 520 000€ net par an et un bénéfice comptable s’élevant à environ 220 000€, les orthodontistes sont les médecins spécialistes qui gagnent le mieux leur vie. Suivent de près, les anesthésistes, les chirurgiens orthopédiques et les ophtalmologues qui gagnent en moyenne de 157 630€ annuels. Découvrez les revenus 2017 des médecins exerçant en libéral selon leur spécialité.  

 

Les médecins libéraux ont le choix entre 3 modes d’exercice pour leurs consultations :

  • Secteur 1 : les honoraires sont fixés et la sécurité sociale rembourse la totalité des frais.
  • Secteur 2 : les honoraires sont libres, la sécurité sociale ne rembourse qu’une partie de la consultation.
  • Secteur 3 : les honoraires sont libres et en dehors de la sécurité sociale.

 

 

Comment exercer en secteur 2 ou 3 ? Selon l'Ordre National des Médecins, certains médecins sont autorisés à exercer en secteur 2 lorsqu'ils s'installent en libéral pour la première fois. Ils doivent être titulaires des titres hospitaliers suivants :

  • Ancien chef de clinique des universités
  • Ancien chef de clinique des universités de médecine générale
  • Ancien assistant des hôpitaux
  • Ancien assistant des hôpitaux portant le statut des praticiens des armées


Pour plus de détails, consultez l'Accès au secteur 2 du Conseil National de l'Ordre.
  En ce qui concerne le secteur 3, la loi autorise les médecins à exercer en dehors du système conventionnel. Il faut tout de même respecter la déontologie médicale d'après l'article 53 sur les honoraires. Les médecins qui exercent en cabinet individuel sont soumis au régime des bénéfices non commerciaux (BNC). Ils peuvent aussi choisir d'exercer leur activité dans d'autres sociétés, comme la société d'exercice libéral à responsabilité limitée(SELARL) qui est soumise à l'impôt sur les sociétés (IS).  

Revenu moyen des médecins en hôpitaux

 

À statut égal, salaire égal Tous les médecins en hôpitaux ayant le même statut perçoivent à quelques euros près le même salaire. Que vous soyez radiologue, chirurgien ou pédiatre, votre rémunération de praticien est fixée de façon réglementaire. Un salaire variable s’ajoute à votre fixe : il se compose des primes et des indemnités liées aux gardes ainsi qu’aux astreintes.

 

Focus sur les salaires selon les statuts hospitaliers RemplaFrance vous présente les rémunérations des principaux statuts. Tous les montants présentés ci-dessous sont exprimés en net mensuel.  

 

 

Les primes et indemnités, un vrai plus pour les médecins Des primes et des indemnités s’ajoutent aux rémunérations mensuelles des médecins à l’hôpital :

  • Pour les assistants : une prime pour contrat engagement d’exercice à temps plein d’un montant de 5 329€ brut pour une durée de 2 ans et 10 658€ brut pour 4 ans.
  • Pour les assistants et praticiens attachés : une indemnité multi-sites de 415€ brut par mois.
  • Pour les assistants, praticiens attachés et contractuels : une indemnité de gardes et astreintes.

  Pour ce qui concerne les praticiens hospitaliers, plusieurs indemnités et aides ont été mises en place :  

  • L’indemnité pour l’exercice dans plusieurs structures : 415€ brut mensuels.
  • L’indemnité de sujétion gardes et astreintes : 250€ brut par nuit.
  • L’indemnité d’activité sectorielle et de liaison : 415€ brut par mois.
  • Remboursement partiel des titres de transport.

  Dr Timothée Wattinne, co-fondateur de RemplaFrance

 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17