Etudiants en médecine : à quoi va ressembler le nouvel internat de psychiatrie ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Etudiants en médecine : à quoi va ressembler le nouvel internat de psychiatrie ?

A partir de novembre 2022, les internes qui auront choisi la spécialité psychiatrie aux ECNi devront composer avec une nouvelle maquette du DES. Année supplémentaire, option précoce… Zoom sur les changements à venir. 

Depuis 2017, toutes les maquettes des diplômes d’études spécialisées (DES) de médecine ont été progressivement modifiées. Si la psychiatrie n’avait, jusque-là, pas connu de changement, c’est désormais chose faite : à compter du mois de novembre 2022, les futurs internes qui auront choisi cette spécialité devront notamment passer par un troisième cycle en cinq ans.  

L’internat de psychiatrie se déroulera donc en trois phases, comme toutes les autres spécialités : une phase socle de deux ans, une phase d’approfondissement en deux ans et une phase de consolidation en un an.  

 

Phase socle 

Lors de la phase socle, quatre stages devront être effectués au total, entre la psychiatrie de l’adulte et la psychiatrie de l’enfant et l’adolescent. La maquette prévoit deux stages dans chaque service, dont au moins un chacun en CHU. “Attention, il est possible d’ajuster la maquette en faisant des stages hors hôpital”, précise l’Association nationale des étudiants en médecine de France.  

A l’issue des deux premières années d’internat, les carabins auront à choisir une option précoce entre la psychiatrie de l’adulte et celle de l’enfant et de l’adolescent.  

 

Phase d’approfondissement 

Cette étape de l’internat sera, elle aussi, rythmée par quatre stages obligatoires. Deux cas de figure existent : dans le cas où un interne aurait choisi psychiatrie de l’adulte comme option précoce, il devra réaliser deux stages dans ce service a minima, et pourra choisir deux stages libres. A la fin de la phase d’approfondissement, il aura enfin le choix de prendre une option tardive facultative (parmi psychiatrie de la personne âgée, médecine légale ou périnatalité).  

Dans le second cas, celui où un interne choisirait la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, deux stages devront obligatoirement être réalisés dans ce service. Les deux autres stages seront libres. A la fin de la phase d'approfondissement, il sera également possible pour le carabin de choisir une option tardive facultative, parmi la médecine légale ou la périnatalité.  

A l’issue de ces quatre premières années d’internat, les internes devront passer leur thèse.  

 

Phase de consolidation 

Surnommée “docteur junior”, cette dernière phase d’un an est nouvelle pour les internes de psychiatrie. Ils devront effectuer deux stages en rapport avec leur option. Puis, à la fin de cette année, ils auront à réaliser leur mémoire de diplôme d’études spécialisées complémentaires.  

Dans cette nouvelle configuration, trois stages au moins devront se dérouler en périphérie, dont au moins un dans l’option précoce choisie. Par ailleurs, les carabins qui souhaiteront réaliser une formation de spécialité transversale (FST) n'auront pas à effectuer une année d’internat supplémentaire.  

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…