Douche et toilettes insalubres, murs décrépis... un chef de service interpelle Rousseau sur les conditions de vie des internes

06/11/2023 Par Marion Jort
Internat Hôpital
Répondant à Aurélien Rousseau qui souhaitait un bon début de semestre à tous les internes, un chef de service de pneumologie au CHU de Limoges a dénoncé les conditions de vie des étudiants en médecine qui logent dans l’internat de son hôpital. "Pas certain que ça donne envie d’une installation future", a-t-il ironisé.  

 

La semaine dernière, tous les internes en médecine ont débuté leur nouveau semestre et découvert leur nouveau lieu de stage pour les six prochains mois. "L’accueil, l’accompagnement, la bienveillance, la découverte de lieux et de liens, c’est souvent l’étape incontournable d’une installation future dans les départements connus à l’occasion d’un stage, en ville ou à l’hôpital. Bon semestre à toutes et tous… à Agen et ailleurs", a écrit le ministre de la Santé sur X (anciennement Twitter), à cette occasion. 

Le Pr François Vincent, chef de service de pneumologie au CHU de Limoges (Haute-Vienne), n’a pas manqué de réagir à ces propos, en publiant des photos montrant un mur décrépi, un plafond moisi ainsi qu’une douche et des toilettes totalement vétustes. "Ce confortable logis se trouve à l’internat de médecine de la capitale mondiale de la porcelaine", ironise-t-il dans son message.  

Interpellant le ministre sur le même réseau social, le médecin a relevé que lorsqu’un interne "traverse la France, arrive dans une nouvelle ville, dépose ses valises à l'internat et découvre que la chambre qu'il va occuper est vétuste et insalubre", il n’est pas certain que cela "lui donne envie d'une installation future".  

"Honteux", a commenté un internaute sous les photos. "Ça va il y a l’eau chaude", "quel manque de considération pour ceux qui se préparent à sauver des vies", lui ont répondu d’autres. "Je peux vous partager pire", a enfin écrit un autre médecin à l’AP-HP.  

Le ministre de la Santé n’a pas répondu à ce message.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

8 commentaires
8 débatteurs en ligne8 en ligne
Photo de profil de Thierry Lemoine
2,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 8 mois
Et que fait-il, lui, ce chef de service , peut-être même membre de la CME, pour rendre ces locaux moins vétustes ? L'hôpital a un budget d'entretien, il suffit de faire passer le peintre et le plombi...Lire plus
Photo de profil de Eric Semeria
2,3 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
il y a 6 mois
Je ne cautionne aucunement ni l'insalubrité, ni le côté démagogique de l'article Cependant quand nous étions interne, nous passions peu de temps dans nos chambres !!!! Notre vie étais dans les salle...Lire plus
Photo de profil de Bernard Leve
3,8 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 8 mois
Madame Jort, un mur dont le crépi en mauvais état, tombe, est un mur décrépit, adjectif qualificatif qui donne décrépite au féminin. Décrépi est le participe passé du verbe décrépir comme dans "le pig...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17