Yaël Thomas élu président de l’Anemf 

06/07/2022 Par Marion Jort
A l’occasion des journées d’été de l’Association nationale des étudiants en médecine de France, le bureau national a élu Yaël Thomas, président de la structure pour l’année 2022-2023. 

 

Il est “plus que jamais motivé pour défendre les étudiants”. Ce week-end, Yaël Thomas, étudiant en troisième année médecine à Brest, a été élu président l’Association nationale des étudiants en médecine de France. Il officiera, avec son nouveau bureau, pour l’année 2022-2023. Sami Zarzou a pris le poste de porte-parole.  

Yaël Thomas compte s'inscrire dans la continuité des dossiers défendus par l'Anemf ces dernières années. Le carabin a ainsi fixé quatre grandes priorités d’actions pour ce nouveau mandat : la précarité financière, d’abord, mais aussi la santé mentale, la qualité de la formation et le système de santé. Dès son élection, le président de la structure a en effet rappelé que l’objectif était d’avoir “une formation médicale la plus qualitative possible”. "C'est notre génération qui formera le système de santé de demain et on se rend compte que si on continue dans la voie actuelle, ça va finir par bloquer", explique-t-il à Egora. Dans le détail, plusieurs gros chantiers attendent l'équipe de l'Anemf dans les mois à venir : les réformes des études de santé - du premier et deuxième cycle -, mais aussi l'instauration d'une quatrième année d'internat au DES de médecine générale. "Elle ne doit pas être appliquée à la rentrée 2022", martèle-t-il, tout en rappelant que l'Anemf s'oppose à tout ajout sans réflexion approfondie avec l'ensemble des acteurs concernés. "On ne veut pas qu'elle soit une fin en soi." 

“Notre bureau, plus que jamais engagé pour la cause des étudiants en médecine, saura se saisir de ce mandat clé et porter leur voix à la hauteur de ce qu’elle mérite”, promet Yaël Thomas ainsi que toute son équipe.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17