maroc

"Semaine de la colère" : les étudiants en médecine marocains lancent sept jours de manifestations

Opposés à la réforme de leurs études, les étudiants en médecine marocains ont décidé de poursuivre leurs mobilisations. Ils ont annoncé lancer une semaine complète de mobilisations et espèrent obtenir un changement de position du Gouvernement.

10/07/2024 Par Chloé Subileau
International
maroc

Ils ne sont pas près de reprendre le chemin de la fac. Après avoir boycotté à 94% leurs examens de second semestre, les étudiants en médecine, en dentaire et en pharmacie marocains ont décidé de lancer "une semaine de la colère". Sept jours de mobilisations, où ils entendent faire bouger le Gouvernement. Depuis de nombreux mois, les étudiants marocains s'opposent à une réforme de leurs études. Fin juin, l'exécutif a bien tenté d'apaiser les tensions en présentant une série d'engagements. Mais ceux-ci n'ont pas convaincus les carabins.

Dans un communiqué publié samedi 6 juillet, la Commission nationale des étudiants en médecine, en dentaire et en pharmacie (CNEMEP) – organisation étudiante – a annoncé une série de mouvements de protestation, qui a démarré le jour-même par une mobilisation à Rabat. Plusieurs marches et sit-in sont prévus tout au long de la semaine, avant une dernière marche prévue mardi 15 juillet, rapporte le quotidien marocain Le Matin.

Le boycott "ouvert de la formation et des examens est la conséquence de plusieurs dépassements et mesures qui sont aux antipodes de la réforme espérée", a avancé la CNEMEP, pour expliquer ces nouvelles mobilisations. L'organisation étudiante a, par la suite, appelé de nouveau les responsables à "faire valoir la voix de la raison et la sagesse dans la gestion de ce dossier et répondre favorablement aux revendications légitimes des étudiants qui visent uniquement l’amélioration de la qualité de la formation des médecins et des pharmaciens de demain".

"Nous nous réservons le droit de recourir à toutes les formes pacifiques de protestation que nous jugeons appropriées […] à moins qu’un dialogue sérieux ne soit établi", ont-ils conclu.

[avec Le Matin]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
22 débatteurs en ligne22 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17