"Respire la poudre et tu vas crever" : un médecin généraliste menacé de mort | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Respire la poudre et tu vas crever" : un médecin généraliste menacé de mort

Le Dr Martin Ambroise, généraliste à SOS Médecins à Chenôve (Côte-d'Or), a reçu un courrier menaçant au cabinet, ce mardi 6 décembre. L’association locale a d’abord annoncé suspendre ces visites, avant de les reprendre le lendemain.

 

En arrivant au cabinet, ce mardi matin, le Dr Martin Ambroise a découvert une lettre de menaces accompagnée d’une poudre marron non identifiée. "Alors carabin, il pleure quand il se fait botter le cul aux Grésilles [un quartier sensible de Dijon, NDLR], ce sera mortier dans ton cul la prochaine fois", est-il écrit dans ce courrier anonyme, que le médecin a publié sur Twitter. "Respire bien la poudre et tu vas crever. Hippocrate doit se retourner dans son tombeau quand il voit des merdes de carabins comme toi au 21ème siècle", peut-on lire ensuite.

Sa structure, SOS Médecins 21, a annoncé dans la foulée suspendre ses visites dans le quartier cité dans la lettre. Le praticien, qui ne compte pas en rester là, a par ailleurs annoncé sur Twitter qu’il allait déposer une plainte. Très actif sur les réseaux sociaux, le Dr Ambroise reçoit régulièrement des insultes, mais il évoque cette fois "des menaces claires" au micro de France Bleu. Quant à la poudre contenue dans la lettre, le praticien décrit une substance "anodine". "Ça sent comme des épices", a-t-il indiqué.

"On a sûrement trop laissé de place aux complotistes sur les réseaux sociaux, et aux gens qui menacent de mort des médecins", a-t-il commenté. Auprès de BFMTV, il a expliqué que le courrier faisait sans doute référence à sa position pro-vaccination, contre la réintégration des soignants non-vaccinés et "en faveur d’une sanction exemplaire pour un sénateur de Côte d’Or qui se revendique médecin et a bien joué le jeu de la désinformation [il fait référence au sénateur et radiologue Alain Houpert, interdit par l’Ordre d’exercer la médecine durant 18 mois mais qui a fait appel, NDLR]".

Le médecin généraliste a toutefois assuré qu’il continuerait d’exercer, y compris aux Grésilles. "Je ne serai pas un martyre, je ne serai pas un héros de la cause, je n’ai pas envie de mourir pour mes idées, comme disait Brassens", mais "il est hors de question qu’on laisse le champ libre à des gens qui véhiculent des horreurs, des menaces de mort, des insultes envers des médecins." Ce dernier a appelé les ministères de la Santé, de la Justice et de l’Intérieur à "faire leur travail pour nous protéger".

Après 24 heures d’arrêt des visites aux Grésilles, SOS 21 a annoncé les reprendre ce mercredi pour ne pas pénaliser la population. "Nous laissons la police et la justice faire leur travail."

[avec France Bleu et BFMTV]

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…