Mobilisation.

Près de 500 000 euros d'indus à rembourser à la CPAM : des médecins du 93 en grève

Une dizaine de médecins libéraux de Seine-Saint-Denis, qui effectuent des gardes dans les 10 maisons médicales de garde (MMG) du département ont décidé de se mettre en grève pour protester contre des sanctions de la CPAM jugées abusives. En effet, la caisse a sanctionné six praticiens pour des actes majorés qu’elle juge exagérés. Le tout pour un total d’environ 500 000 euros. 

10/06/2024 Par Sandy Bonin
Assurance maladie / Mutuelles
Mobilisation.

"Par cette action, nous souhaitons protester contre la nouvelle politique hostile et menaçante de la Caisse primaire d’assurance maladie départementale qui semble considérer les médecins actifs en MMG et PFG comme des voyous", ont écrit une dizaine de praticiens à la directrice départementale de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France. 

Ils dénoncent une récente décision de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Seine-Saint-Denis de "sanctionner" six médecins qui, selon sa directrice, n’ont pas respecté la convention médicale au sujet de la majoration de régulation. 

Lors d’un contrôle effectué par la CPAM, six médecins ont, en effet, été identifiés comme appliquant la majoration à tous les patients "de manière systématique, répétée et organisée", précise Aurélie Combas-Richard, directrice de la CPAM de Seine-Saint-Denis. Ils ont donc reçu des indus de facturation proportionnels à leur chiffre d’affaires, pour une somme totale avoisinant les 500 000 euros. Pour l’un d’entre eux, le montant se chiffre à 200 000 euros. "On sanctionne ceux qui ont le plus dérapé en Seine-Saint-Denis", assume la directrice dans les colonnes du Parisien.

Ces majorations ont été "pratiquées de bonne foi et sans aucune dissimulation par la totalité des médecins actifs dans l’ensemble des MMG et PFG du département jusqu’au 11 janvier 2024" se justifient les médecins, date à laquelle une information claire des instances aurait poussé à modifier les pratiques. Un praticien anonyme évoque dans Le Parisien un "accord tacite" selon lequel "600 médecins" faisaient "tous la même chose depuis plus de 10 ans"

"Il n’y avait aucun accord tacite. On parle de certains professionnels qui ont totalement dévoyé le système", a taclé Aurélie Combas-Richard.

[Avec leparisien.fr

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

6 commentaires
19 débatteurs en ligne19 en ligne
Photo de profil de Petit Bobo
2 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 5 jours
Pourquoi faire semblant de ne pas comprendre ? La sécu dit que certains médecins ont appliqué la même majoration à tout le monde "de matière systématique, répétée, et organisée" Je veux bien le croire...Lire plus
Photo de profil de Chambon Dominique
2,1 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 6 jours
Quelle que soit la raison, ça n’obère pas l’esprit totalement répressif de la SS pour qui les médecins sont des délinquants. Maintenant que Fatôme s’est libéré de la convention, plus rien ne va l’arr...Lire plus
Photo de profil de Jacques Briand
2,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 jours
La sécu étant en déficit, il est plus simple d'aller faire les poches des médecins, que de convoquer et sanctionner les patients qui gaspillent les soins de la sécu ou qui en abusent.... ...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17