Vaccination des enfants contre le Covid : clash entre un généraliste et Marine Le Pen

23/03/2022 Par Sandy Bonin
Médias

Alors que la candidate du Rassemblement national s'est dit "fondamentalement" opposée à la vaccination des enfants contre le Covid-19, elle a eu un échange tendu avec un jeune médecin généraliste sur le plateau de BFM TV.   En janvier dernier, Marine Le Pen avait qualifié la vaccination de "forme de maltraitance" à l'égard des plus jeunes. Des propos qui avaient surpris le DrJonathan Favre, médecin généraliste. Il a donc interrogé la candidate à la présidentielle ce mardi 22 mars, invité de l'émission "La France dans les yeux" sur BFM TV. "Je suis fondamentalement contre parce qu'en réalité, et vous devez le savoir car vous êtes médecin, tout vaccin comporte une part de risque. Et faire peser ce risque sur les enfants qui n'ont aucun risque - sauf ceux ayant des comorbidités - alors c'est déséquilibrer la balance bénéfice/risque", s'est justifiée Marine Le Pen. La candidate du RN a même ajouté qu'elle n'aurait pas fait vacciner ses enfants contre le Covid-19 s'ils étaient encore mineurs lors de la pandémie et qu'elle ne comprenait pas l'intérêt de les vacciner. "Nous les vaccinons comme nous vaccinons les enfants contre d'autres maladies c'est-à-dire pour éviter la transmission, l'apparition de nouveaux variants, la fermeture des classes et protéger les plus fragiles", a expliqué Jonathan Favre, précisant que les vaccins limitent à 50% la transmission du virus et que cette vaccination a été ouverte aux enfants après la parution de plusieurs études scientifiques avançant qu'il n'y avait pas d'effets indésirables graves.

"Vous comme médecin vous faites ce que vous voulez mais moi comme maman je ne ferai prendre zéro risque à mes enfants", lui a rétorqué la candidate avant de poursuivre :"Ils n'ont aucun risque de développer une forme grave du Covid. Je suis navrée de le dire [...] je pense qu'énormément de parents sont comme moi". Le médecin a alors accusé la candidate de se baser sur des avis "charlatanesques". "Moi les théories du complot ce n'est pas du tout mon truc", s'est défendu Marine Le Pen, soulignant être vaccinée contre le Covid-19, et n'avoir "aucun problème avec ça". Si elle est élue, Marine Le Pen compte réintégrer les soignants suspendus pour non-vaccination. Elle songe également à verser de manière rétroactive les salaires non-versés aux soignants : "ce qui a été fait, en plus d'être injuste, est profondément illégal".   [Avec bfmtv.com]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
7 débatteurs en ligne7 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17