"On ne devrait pas donner de temps d’antenne à quelqu’un comme ça" : invité par Radio Canada, le Pr Raoult provoque le malaise

01/06/2021 Par Louise Claereboudt
Médias
Invité mercredi sur Radio-Canada, l’infectiologue marseillais n’a pas vraiment convaincu. Nombre de chercheurs, journalistes scientifiques et médecins canadiens ont contesté son passage dans l’émission, dénonçant des propos faussés du défenseur de l’hydroxychloroquine et le manque de contestation par l’animateur. 

 

“Il faut que tu saches que quand tu invites Didier Raoult, la conversation ne sera pas du domaine de la science, elle sera du domaine du spectacle”, a taclé l’anthropologue de la santé Vincent Duclos, de l’Université du Québec à Montréal. Ce dernier a dénoncé la tribune, “sans contestation, ou sinon très molle”, offerte mercredi dernier au Pr Didier Raoult sur les ondes de Radio-Canada. Ce dernier a passé 42 minutes sur l’antenne dans l’émission “Bien entendu”, sa première intervention médiatique au Québec. 

“On ne devrait pas donner de temps d’antenne à quelqu’un comme ça”, a de son côté déclaré le Dr David Lussier, médecin à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, pour qui on a “laissé une scène pour répandre sa parole prophétique”. Selon le quotidien canadien Le Devoir, le directeur de l’IHU Méditerranée aurait prononcé “plusieurs affirmations douteuses ou fallacieuses”. 

 

 

Ce dernier aurait notamment indiqué que les études occidentales sur l’hydroxychloroquine étaient “biaisées”, et émis des doutes sur les bénéfices/risques de la vaccination en dessous de 70 ans. Il aurait aussi affirmé “que l’infection naturelle protège mieux que les vaccins”, selon Le Devoir. “Je trouve très contestable d’inviter quelqu’un qui répand des faussetés”, a signalé Marine Corniou, journaliste scientifique au Québec Science, selon qui l’interview déroge aux normes et pratiques journalistiques (NPJ) de la société d’État. 

Inviter le Dr Raoult “peut s’avérer contestable, mais peut aussi être défendu dans la perspective d’offrir une multiplicité de points de vue sur un sujet donné, en l’occurrence la gestion de la présente pandémie”, s’est défendue la direction de Radio-Canada, dans un message transmis au Devoir“Comme c’est le cas chaque fois qu’une émission provoque de fortes réactions, la direction en a discuté après coup avec l’animateur.” Ce dernier aurait assuré que “l’entretien avait été écouté par la direction avant diffusion”, rapporte le journal. 

“Est-ce que c’était une entrevue à propos de l’homme, ou une entrevue à propos de la science ?”, s’interroge néanmoins le Dr Quoc Dinh Nguyen, gériatre et épidémiologiste au CHUM, qui indique que la position du professeur marseillais sur l’hydroxychloroquine est “extrêmement marginale”“J’ai l’impression que c’est impossible, quand on combine science et entrevue de ce type, de vraiment aller au fond des choses.” 

[avec ledevoir.com

 
Vignette
Vignette

SAS : accepterez-vous de partager votre agenda ?

Pierre Nevians

Pierre Nevians

Non

A tout problème complexe, il y a une solution simple .... et fausse. Il faut cesser de voir la médecine libérale comme une rustin... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17