Les parents de Vincent Lambert attaquent son médecin pour "non-assistance à personne en péril"

29/05/2019 Par Yvan Pandelé
Ethique

Les parents de Vincent Lambert ont porté plainte contre le Dr Vincent Sanchez (CHU Reims), pour non-assistance à personne en danger. Ce médecin de soins palliatifs, décrit comme discret mais déterminé, avait décidé d'un arrêt des traitements de maintien en vie de son patient tétraplégique, avant que la cour d'appel de Paris n'en décide autrement le 20 mai dernier.   Une offensive judiciaire tous azimuts. Les parents de Vincent Lambert ont décidé d'assigner en justice le Dr Vincent Sanchez, en charge de leur fils au CHU de Reims, pour "non-assistance à personne en péril". Ce médecin est à l'origine de la quatrième procédure collégiale, qui s'est conclue par une décision d'arrêt des traitements en avril. Initiée le 20 mai dernier, elle a été interrompue le jour même sur décision de la cour d'appel de Paris. La plainte des parents a été déposée au tribunal de Reims le 20 mai, et vient d'être confirmée par leurs avocats à l'AFP. "C'est une sonnette d'alarme", a expliqué Me Jean Paillot. "Il s'agit de faire valoir que le médecin et l'hôpital, en décidant d'arrêter d'hydrater et d'alimenter Vincent Lambert malgré les mesures provisoires formulées par le Comité international des droits des personnes handicapées de l'ONU, agissaient en dehors du droit."

"Il s'agit aussi de mettre en lumière que Vincent Lambert n'a rien à faire dans une unité de soins palliatifs car il n'est pas en fin de vie. Nous demandons à ce qu'il puisse être transféré dans un établissement spécialisé où il pourra avoir droit aux soins les plus appropriés selon les termes de la loi (en unité de soins prolongés complexes, NDLR)", a précisé Me Paillot à l'AFP, assurant que "certains établissements se déclarent prêts à l'accueillir". L'assignation sera examinée le 4 juin en audience de consignation, avant une audience sur le fond au tribunal correctionnel de Reims, dont la date n'est pas encore connue. Selon Gérard Chemla, avocat du neveu de Vincent Lambert, cette stratégie "assez habituelle" poursuit un "double but : dégoûter le Dr Sanchez et appuyer la demande de transfert en disant que l'hôpital s'est disqualifié". Il invite "le CHU de Reims et le Dr Sanchez à tenir bon". Les parents de Vincent Lambert ont par ailleurs annoncé leur intention d'engager une procédure ordinale à l'encontre du Dr Sanchez.

Le Dr Sanchez, gérontologue et médecin de soins palliatifs, a fait le choix de ne pas s'exprimer dans les médias. "C’est quelqu’un de très secret, il a tout caché à son équipe médicale, sur l’horaire de l’arrêt des traitements par exemple (…) Je le sens très déterminé, depuis le début", disait de lui la semaine dernière François Lambert, neveu de Vincent Lambert, favorable à un arrêt des traitements. Âgé de 50 ans, le Dr Sanchez est arrivé au CHU de Reims en 2017 où il a succédé aux Drs Daniela Simon (de 2015 à 2017) et Éric Kariger (de 2008 à 2015) à la tête de l'unité de soins palliatifs et au chevet de Vincent Lambert. Ses deux prédécesseurs avaient fini par renoncer après l'annulation par la justice des trois premières procédures collégiales, non sans avoir subi d'intenses pressions.  [Avec AFP]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17