Les médecins pourraient prescrire du télétravail au lieu d'un arrêt maladie

15/11/2018 Par F. Na.

Et si les médecins se mettaient à prescrire du télétravail à la place des arrêts maladie ? C'est une piste envisagée dans un document remis à Edouard Philippe.

Il ne se risque plus à assimiler arrêt maladie et jour de congé. Mais Edouard Philippe pourrait bientôt proposer que les médecins prescrivent des jours de télétravail en remplacement d'un arrêt de travail. Le groupe d'experts missionné fin septembre sur la réduction des coûts des arrêts maladie à rendu son rapport au Premier ministre, et le télétravail est proposé comme une "alternative à l'arrêt de travail court". S'il juge le télétravail adapté à l'"état du patient", le médecin prescripteur pourrait à l'avenir cocher cette nouvelle case sur l'avis d'arrêt de travail. Une solution qui pourrait aussi être utilisée dans le cadre de "certains arrêts longs", si les pathologies sont "compatibles avec la poursuite de l'activité", précise les experts. "Il faut voir comment on peut reprendre progressivement le travail notamment par le télétravail", a appuyé mardi Édouard Philippe sur RTL, jugeant la piste "intéressante". "C’est une question délicate, a-t-il toutefois ajouté. Favoriser le télétravail, oui, mais [il ne faut] pas mélanger l’arrêt de travail et le travail. Ce n’est jamais sain." Par ailleurs, la mission recommande la "convergence" du délai de carence entre secteurs public (un jour) et privé (trois jours). Les trois rapporteurs de la mission soulignent une "demande d'équité". Ils proposent un délai de "2-3 jours pour tous" ou la "suppression" pure et simple de cette période tampon avant le versement des indemnités. Ils insistent sur l'"efficacité controversée des jours de carence", censés décourager les arrêts de complaisance, et rappellent qu'il n'y en a aucun en Alsace-Moselle. Toujours au nom de l'équité, ces experts envisagent de "rendre plus universel" le complément de rémunération versé par beaucoup d'entreprises en cas d'arrêt maladie, un dispositif dont sont exclus "9 millions de personnes", selon eux. [Avec AFP et Lemonde.fr]

Vignette
Vignette

Etes-vous favorable à la création d'une consultation de soins infirmiers?

Philippe S.

Philippe S.

Non

A quand la reconnaissance des médecins ?? Si vous décidez de payer les actes infirmiers correctement nul besoin d'inventer de nou... Lire plus

0 commentaire
12 débatteurs en ligne12 en ligne





La sélection de la rédaction

Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17
"Ils ont une peur primaire de la psychiatrie" : pourquoi les étudiants en médecine délaissent cette spécialité
27/02/2024
28
Podcast
"C'est assez intense" : reportage dans un centre de formation des assistants médicaux
01/03/2024
9