La Pre Véronique Trillet-Lenoir, médecin et eurodéputée, est décédée

10/08/2023 Par Louise Claereboudt
Personnalités

Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a salué la mémoire "d’une femme qui aura consacré sa vie à la lutte contre le cancer, tant sur un plan médical que politique". Les hommages pleuvent depuis l’annonce de son décès, hier. La Pre Véronique Trillet-Lenoir, cancérologue et eurodéputée, s’est éteinte à l’âge de 66 ans ce mercredi 9 août. Elle siégeait parmi les macronistes au Parlement européen de Strasbourg. "Le décès tragique de Véronique est une perte pour toute l'Europe. Les mots ne suffisent pas pour exprimer notre émotion et notre douleur", a déclaré Stéphane Séjourné, président de Renew Europe, qui a salué un "modèle d'intégrité", dans un long message posté sur le réseau social X (anciennement Twitter).

Le Gouvernement a également rendu un hommage à la professeure de cancérologie, à l’instar de la Première ministre, Elisabeth Borne, ou du ministre de la Santé, Aurélien Rousseau. Ce dernier a salué "une femme de valeurs et de convictions, qui dédia sa carrière et ses multiples engagements à la santé publique, tout particulièrement à la lutte contre le cancer". "Véronique était une grande cancérologue, et une élue engagée pour porter à l'échelle politique, régionale puis européenne, les convictions qui étaient les siennes. Travailler avec elle a été un honneur, et un plaisir", a commenté Olivier Véran, ministre délégué chargé du Renouveau démocratique et porte-parole du Gouvernement. Durant sa carrière, "elle allia enseignement, recherche et pratique à l’hôpital public", a tenu à rappeler Aurélien Rousseau dans un communiqué de presse. La Pre Véronique Trillet-Lenoir avait notamment dirigé de 2013 à 2020 le cancéropôle Lyon-Auvergne-Rhône-Alpes, "où furent conduits, sous son égide, des expérimentations et des travaux ambitieux, faisant progresser la recherche contre le cancer dans toutes ses dimensions, biologique et médicale, mais aussi sociétale et environnementale". En 2015, elle avait été élue conseillère régionale d'opposition d'Auvergne-Rhône-Alpes sur la liste socialiste conduite par Jean-Jack Queyranne. "Son implication internationale de longue date et son investissement dans la construction d’une véritable ‘Europe de la santé’ la menèrent ainsi jusqu’à Bruxelles", souligne le locataire de l’avenue de Ségur. Soutien d’Emmanuel Macron en 2017, elle avait été élue sur la liste Renaissance durant les élections européennes en mai 2019. Membre du groupe Renew Europe au Parlement européen, elle était aussi membre des commissions ENVI (Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire) et EMPL (Emploi et Affaires sociales), et siégeait aussi dans la sous-commission SANT (Santé publique). "Eurodéputée, nous lui devons l’élaboration de la première stratégie européenne de lutte contre le cancer", rappelle Aurélien Rousseau. "La lutte pour vaincre la maladie que mena Véronique Trillet-Lenoir fut également une bataille personnelle, à laquelle elle fit face avec courage." La communauté médicale s’est aussi émue de cette disparition sur les réseaux sociaux. Le directeur général de l’OMS a décrit "une véritable championne de la santé" qui "nous manquera beaucoup". "Le Dr Trillet-Lenoir était une consœur connue de tous les médecins lyonnais", a également écrit le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp, président de la Fédération des médecins de France Auvergne-Rhône-Alpes.

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

3 commentaires
25 débatteurs en ligne25 en ligne
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 10 mois
on est sûr qu'elle ne soignera plus les malades,ni OMS en SUISSE,ni cour des comptes!...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17