ChatGPT serait plus empathique que les médecins, selon une étude

02/05/2023 Par Pauline Machard
C’est ce qui ressort d’une étude publiée par le JAMA Internal Medecine vendredi dernier. Mais pour les auteurs, Chat GPT n’est pas prêt de remplacer les médecins...
 

ChatGPT, le prototype d’agent conversationnel utilisant l’intelligence artificielle, développé par OpenAI, peut répondre aux questions des patients avec davantage d’empathie que les médecins, selon une étude, rapportée par le média américain Axios . Cette étude, pilotée par des chercheurs de San Diego La Jolla (Californie) a été publiée dans le JAMA Internal Medicine le 28 avril. L’idée : pour vérifier qui, de l’humain ou de ChatGPT, était le meilleur médecin, 200 questions médicales de patients ont été soumises aux deux catégories. Les réponses ont ensuite été analysées sur deux aspects : qualité et empathie démontrée. Or… Dans 80% des cas, les réponses de ChatGPT ont été préférées à celle d’un médecin humain. Et pour cause, ChatGPT “n’est pas contraint par le temps”, fait valoir l’auteur principal de l’étude. Ainsi, quand un patient fait part d’un mal de tête par exemple, ChatGPT répond immédiatement “Désolé pour votre mal de tête”, alors que le médecin, même s’il ressent de l’empathie pour son patient, n’a pas le temps d’adresser ce genre de phrase. En février dernier, ChatGPT avait échoué de peu à un examen de médecine aux Etats-Unis.   [Avec Axios et BFMTV]  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17