"1 200 euros le cadavre" : un trafic qui alimentait des facs de médecine espagnoles démantelé

05/02/2024 Par Mathilde Gendron
International
Les propriétaires d’une entreprise de pompes funèbres basée à Valence en Espagne, ainsi que deux employés, ont été arrêtés, a révélé la police espagnole la semaine dernière. Ils sont soupçonnés de trafic de cadavres humains, sur au moins 11 corps. 

 

Les propriétaires d’une entreprise de pompes funèbres ainsi que deux de leurs employés ont été arrêtés à Valence, en Espagne, pour trafic de cadavres humains. Les quatre hommes sont soupçonnés d’avoir revendu des corps à des universités, sans le consentement des défunts et contre de l’argent, a révélé la police espagnole, lundi 29 janvier, dans un communiqué.  

Les quatre suspects “falsifiaient des documents pour retirer les corps des hôpitaux et des maisons de retraite afin de les vendre ultérieurement à des universités pour être étudiés”, détaillent les forces de l’ordre dans leur communiqué, en précisant qu’au moins 11 dépouilles sont concernés. En échange, les facultés leur versaient en moyenne la somme de “1 200 euros” par cadavre. Selon la police, les suspects visaient principalement “des personnes décédées sans famille, de préférence des étrangers”. 

Les suspects négociaient également le prix de vente de ces corps. Par exemple, un des défunts avait exprimé avant sa mort sa volonté de donner son corps à la science. Il avait stipulé que son corps “soit envoyé à une faculté de médecine, mais il a finalement été envoyé à une autre”, qui “a payé plus cher”, a précisé la police.  

D’après les informations de la police, l’entreprise de pompes funèbres aurait également facturé “5 040 euros à une université pour réaliser onze incinérations de corps étudiés, qui n'apparaissaient sur aucune des factures émises par les crématoriums de la ville”. 

[Avec Le Figaro

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17