Pas besoin de pass sanitaire pour donner son sang, martèle l'EFS | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pas besoin de pass sanitaire pour donner son sang, martèle l'EFS

Alors que les réserves sont à un niveau critique, l'Etablissement français du sang rappelle que le pass sanitaire n'est pas nécessaire pour donner son sang. Les Français peuvent également faire un don après avoir reçu un vaccin contre le Covid.

"Il n’est pas nécessaire de présenter un test pour donner son sang, ni d’être vacciné", rappelle l'Etablissement français du sang dans un communiqué publié le fin juillet. Ces derniers jours, l'EFS a lancé un nouvel appel au don alors que la mise en place du pass sanitaire fait l'objet de nombreuses contestations en France. "Nous accueillons tous les donneurs sur l’ensemble des collectes dans le respect des gestes barrières", a-t-il ainsi précisé, y compris donc dans les sites de collecte se trouvant dans une enceinte hospitalière. 

Partout en France, les réserves de sang sont à des niveaux critiques. "Nous avons besoin de tous les groupes sanguins", indique l'Etablissement. Si les dons de sang sont traditionnellement plus faibles lors de la période estivale, la crainte que l'épidémie et les mesures prises pour l'endiguer ne dissuadent certains donneurs potentiels se fait ressentir. Environ "12.000 dons sont nécessaires chaque jour cet été pour assurer le besoin des malades".

Dans un message relayé sur son site, l'Etablissement français du sang rappelle ainsi qu'il est possible de donner son sang "avant ou après une injection de vaccin contre le Covid-19, sans aucun délai d'ajournement". En revanche, les personnes qui ont contracté la maladie doivent attendre un délai de 14 jours après la disparition des symptômes avant de donner leur sang, précise-t-il.

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…