Des membres du Conseil scientifique plaident pour l'auto-isolement des personnes âgées | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Des membres du Conseil scientifique plaident pour l'auto-isolement des personnes âgées

Dans la revue médicale The Lancet Public Health, des membres du Conseil scientifique, dont le Pr Delfraissy, appellent à adopter une “nouvelle approche” pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Celle-ci serait basée sur “un contrat social clair et transparent” entre les générations et l’auto-isolement des plus âgés.

Mettre fin aux confinements ? C’est ce que proposent plusieurs membres du Conseil scientifique dans un article paru dans la revue médicale The Lancet Public Health. Face à la propagation des variants du Sars-CoV-2, avec le risque que les vaccins développés ne soient plus efficaces pour lutter contre ces mutants, ces scientifiques appellent à repenser la stratégie pour faire face à la pandémie de Covid-19.

“La fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait être continuellement reportée, à mesure que de nouvelles variantes émergent et que l'inadéquation de la réponse immunitaire réduit l'efficacité de la vaccination à court et moyen terme”, écrivent les auteurs de cet article, dont les Prs Jean-François Delfraissy (immunologiste, président du Conseil scientifique), Bruno Lina (virologue), ou encore Denis Malvy (infectiologue).

“Il est temps d'abandonner les approches basées sur la peur, fondées sur un confinement généralisé [...] comme principale réponse à la pandémie”, déclarent ces experts, chargés de conseiller le Gouvernement français. Selon eux, le confinement doit rester une solution de dernier recours. D’autant que les populations commencent à en avoir assez de ces mesures restrictives et que l’impact sur l’économie est dévastateur, soulignent-ils. Ils appellent donc privilégier une stratégie plus ciblée, toutes les générations n'étant pas affectées de la même manière.

Ils proposent une stratégie basée sur un “contrat social clair et transparent” selon lequel “les jeunes générations pourraient accepter la contrainte des mesures de prévention (masques, distanciation physique) à condition que les groupes plus âgés et les plus vulnérables adoptent non seulement ces mesures, mais aussi des mesures plus spécifiques (auto-isolement volontaire selon des critères de vulnérabilité) pour réduire leur risque d’infection”.

Interrogé à ce sujet sur France 2, le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, a estimé que cela lui semblait “très compliqué”. Olivier Véran par ailleurs indiqué qu’il n’y avait “pas eu d’efficacité” pour une telle mesure. De même, aucun pays dans le monde n’a, à l’heure actuelle, confiné “qu’une génération et pas les autres”.
 

 

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…