Retraite : pourquoi le régime universel menace les médecins libéraux | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Retraite : pourquoi le régime universel menace les médecins libéraux

Un rapport de l’économiste Frédéric Bizard*, commandité par l’UFML-S du Dr Marty, pointe pour les libéraux les écueils qui découleraient de la mise en place du futur régime universel de retraite voulu par Emmanuel Macron. Des médecins libéraux s’organisent avec la Carmf pour faire amender le projet que le Gouvernement, avant le mouvement des Gilets jaunes, prévoyait de présenter à l’été. Pour une mise en place en 2025.

 

Un monde les sépare. Il y a d’un côté, la voix doucereuse et le physique patelin de Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites, qui garantit tout en rondeur que le nouveau système opérationnel en 2025 instaurera l’équité de traitement entre tous, libéraux comme salariés, prendra en compte chaque euro cotisé et protégera des aléas de carrière.  

Et de l’autre côté, le rapport alarmiste de 80 pages du très libéral Frédéric Bizard, qui décrit que cette réforme entraînera la destruction du régime de retraite très spécifique du médecin libéral conventionné, régime pour partie co-géré en bon père de famille par la profession, épaulé sans défaillance par les caisses pour le financement de l’ASV, malgré le coût énorme de la facture. Et gonflé des 7 milliards d’euros de réserves du régime complémentaire, constituées au fil du temps pour amortir l’impact de la décrue démographique qui va faire souffrir la profession jusqu’en 2030. 7 milliards… soit 10 fois le montant des réserves du régime Agirc-Arcco, qui bat sérieusement de l’aile. De quoi faire briller les yeux des argentiers de Bercy (qui ne s’en cachent guère), et faire redouter tant aux gestionnaires de la Carmf qu’aux syndicat médicaux un braquage en règle de "leur argent" patiemment épargné.

 

Un déficit de 20 000 cotisants dans 10 ans

Mais le déficit démographique (55% des médecins libéraux ont plus de 55 ans) couplé à la faible appétence des jeunes médecins pour la médecine libérale, constaté ces 15 dernières années est bien réel, même s’il n’est pas inéluctable, veut croire Frédéric Bizard. Ce sont d’ailleurs ces mauvaises courbes qui avaient amené Jean-Paul Delevoye, il y a quelques mois, à prophétiser la fin prochaine de l’exercice libéral, ce qu’il a probablement...

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…