Passer les ECN et concourir aux JO : le double défi d’un étudiant en médecine | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Passer les ECN et concourir aux JO : le double défi d’un étudiant en médecine

Étudiant en sixième année de médecine à Angers, Gabriel Bordier, 23 ans, réalise cette année un double défi : après avoir concouru aux ECNi en juin, il s’est envolé pour les Jeux olympiques à Tokyo. Triple champion de France du 20 kilomètres marche, le carabin allie depuis le lycée le sport à haut niveau et sa passion pour la médecine. Qualifié en octobre 2019 pour les JO, il raconte à Egora comment il s’est préparé pour affronter cette année intense de compétitions.  

Pour Gabriel Bordier, le sport, c’est une “passion”. Une passion assez forte pour mener ce jeune étudiant en sixième année de médecine jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo, qui débutent ce vendredi. Spécialiste du 20 kilomètres marche, le carabin a décroché sa qualification en octobre 2019 en parcourant la distance en moins de 1’21’00 minutes. Le record olympique de la discipline est détenu aujourd’hui par le chinois Chen Ding, à 1’18’46.  

C’est au lycée que Gabriel, triple champion de France, a commencé, selon lui, à “avoir un bon niveau en athlé”. “J’ai fait mes premiers championnats de France en terminale”, se souvient le jeune homme, âgé de 23 ans. Alors qu’il progresse au fur et à mesure des années, son envie de se lancer dans les études de médecine se renforce. Ce fils d’infirmière a été bercé, pendant son enfance, par le milieu médical. “Avec le sport, c’était plutôt complémentaire”, estime-t-il. Gabriel est aussi attiré par le challenge de la Paces. “Je crois que, comme pour la compétition, le défi de réussir mon année m’a plu”, sourit-il.  

 

Un emploi du temps aménagé  

Défi relevé, il réussit sa Paces du premier coup. S’il avait laissé le sport un peu de côté pendant l’année du concours, il retrouve la piste dès sa deuxième année de médecine. “On ne peut jamais tout réussir à 100% en se dispersant”, pense Gabriel qui assume aujourd’hui d’avoir fait cette année de “freinage”. A la rentrée de la deuxième année, il s’organise pour pouvoir participer aux championnats du monde pour les moins de 20 ans. “J’ai continué les deux, le sport et les études, en parallèle. J’ai eu la chance d’avoir une faculté qui m’a accordé des aménagements”, explique-t-il. Étudiant à Angers, la faculté de médecine angevine lui a, en effet, permis de ne pas réaliser les examens en contrôle continu, de ne pas assister à certains cours dont la présence était normalement obligatoire. “Par exemple, je me concentrais uniquement sur les examens de fin de semestre et je travaillais mes cours à côté”, détaille Gabriel.  

Avec les Jeux en ligne de mire, le carabin décide, en 2019, de diviser sa...

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…